• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Raymond75

sur PMA GPA en mal de débat


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Raymond75 8 octobre 19:57

Il y a oppositions d’opinions devenues presque inconciliables, donc le débat devient stérile … Et il y a aussi le fait que, avec de l’argent, vous pouvez faire ailleurs ce qui est interdit en France !

S’il peut apparaitre choquant qu’une femme décide de mettre au monde un orphelin de père, parce qu’elle a un ‘désir d’enfant’, ou que des couples d’homosexuels, qui par définition ne peuvent se reproduire, font également valoir ce ‘droit à l’enfant’, il est encore plus choquant que cela nous conduit effectivement à la location de ventres pauvres par des homos mâles riches …

Mais je pense qu’il y a un grand absent dans ces discussion : l’enfant !!!

Le désir d’enfant n’est pas un droit, et les droits de l’enfant à avoir une famille ‘traditionnelle’ semblent bien loin de toute préoccupation.

Une autre chose me choque : le désir d’enfant existe, c’est pour cela que nous existons. Mais il y a des milliers d’enfants qui n’ont plus de famille, en France et dans le monde, et personne ne semble envisager l’adoption. Ce ‘désir d’enfant’ apparait en fait très narcissique …

********

Il y a une remarque que je souhaite ajouter :

Il y a encore deux générations, jusqu’aux années 60, la société était fortement structurée autour de la notion de famille, avec à sa tête le père ‘chef de famille’. Cela avait la vertu d’être très stable (très peu de divorces), mais aussi extrêmement rigide et facteur de graves inégalités pour les femmes.

Dans les années 70, la société s’est ouverte, mais sans rechercher vraiment un nouveau modèle.

Et aujourd’hui on constate que cette société s’oriente vars la satisfaction unique de désirs individuels, considérés comme des droits. Et aussi on constate une explosion des divorces (50 % des couples mariés), parfois après quelques mois seulement de vie commune !

Je pense que l’on va collectivement dans le mur, et sans revenir aux rigidités du passé, il faut vraiment réfléchir à un nouveau modèle social.

Du pain sur la planche pour les générations futures.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès