• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Eric F

sur L'affaire du couteau fantôme en céramique : le mensonge de trop


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Eric F Eric F 9 octobre 21:19

@Séraphin Lampion
La « grosse faille » dans le cas présent relève très probablement de la hantise de ses collègues et sa hiérarchie de passer pour islamophobe en signalant des comportements douteux, ou d’être accusé de harceler un handicapé en enquêtant avant d’attribuer ou renouveler l’accréditation « secret-défense ». Une forme d’autocensure, qui fait baisser la garde de la « vigilance », à quoi s’ajoute une certaine routine du quotidien.
Car enfin, si un attentat était commis par exemple par une grand-mère investie dans des oeuvres caritatives, on pourrait dire que c’est une totale surprise et que « rien ne laissait penser... », mais dans tous les cas connus, on découvre a postériori qu« il avait le profil » : soit classé S, soit il l’aurait été s’il y avait eu investigation.
En outre, il s’agit parfois de « terrorisme de circonstance » : des griefs et animosités personnels sont remâchés dans un contexte idéologique, et donnent lieu à une vengeance scénarisée, pour la « sanctifier ».


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès