• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Fergus

sur Amnon Weinstein et les « Violons de l'Espoir »


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Fergus Fergus 13 octobre 13:17

Bonjour, njama

"quelles preuves y-a-t-il que ces violons auraient appartenu à des Juifs déportés ?"

La grande majorité de ces instruments a été confiée à Amnon Weinstein par les familles de ces déportés, et pour certains par les déportés eux-mêmes lorsqu’ils ont survécu. Une partie de ces violons portait gravé au dos le nom de son propriétaire, d’autres des décorations parfaitement identifiées. Et oui, les étoiles de David gravées sont d’origine !

 

Sur la qualité des violons, le fait est qu’ils ne sont évidemment pas tous de la qualité des instruments dont jouent les musiciens de haut niveau. Mais c’est le cas d’une partie d’entre eux qui, restaurés, conviennent parfaitement à ceux qui les ont tenu en main comme en ont témoigné en 2015 les musiciens du prestigieux Philharmonique de Berlin, à l’image de Guy Braustein, "premier violon" de ce prestigieux orchestre.

Pour ce qui est des Stradivarius, des Guarnerius, des Amati ou des Steiner, seuls les grands solistes internationaux et quelques « premiers violons » disposent de tels instruments. Ce n’est pas le cas, loin s’en faut, de la grande majorité des musiciens, y compris dans les plus prestigieuses formations !

« Quelle traçabilité historique aurait fait atterrir ces instruments en Israël pour être confiés à un luthier autochtone... »

Les instruments ont commencé à venir du monde entier lorsqu’a été connue la démarche d’Amnon Weinstein, très relayée dans les médias communautaires !


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès