• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de eau-du-robinet

sur On sait désormais pourquoi l'Occident n'aime pas la Russie


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

eau-du-robinet eau-du-robinet 15 octobre 21:10

Bonjour,

.

La propagande anti-russe est mise en place par des think tank américain et anglo-saxon.

.

Quelques jours avant la provocation ukrainienne en mer d’Azov, le site Anonymous révélait l’existence d’une organisation du nom de «  Integrity Initiative  », soutenue par le gouvernement britannique, et engagée dans une vaste opération de « guerre psychologique » contre la Russie. Le 26 novembre 2018 à Paris, en marge de sa conférence de presse commune avec son homologue français Jean-Yves Le Drian, le ministre russe des Affaires étrangères, Sergey Lavrov, a déclaré : « Si les documents rendus publics s’avéraient vrais, (…) alors il s’agirait de désinformation propagée dans des États souverains, financée par le gouvernement britannique, (…) avec pour objectif de dégrader l’image publique de la Russie  ».

https://solidariteetprogres.fr/chroniques-strategiques/integrity-initiative-Londres-propagande-antirusse-Ukraine.html
.
Les agents d’influence sont composés de politiciens locaux, journalistes, personnels militaire, scientifiques et universitaires, tous ayant invariablement des profils russophobes. On trouve parmi eux l’Américain Ian Brezinski (le fils de Zbigniew), un membre de l’Atlantic Council, l’un des think tank américains les plus virulemment anti-russe – il prône notamment l’exclusion complète de la Russie du système financier et monétaire occidental, ainsi que l’armement de l’Ukraine et son entrée dans l’OTAN. On trouve également l’Allemand Klaus Naumann, un ancien haut responsable de l’OTAN qui avait ouvertement appelé un jour à une attaque contre la Russie dans l’Arctique ainsi que la soviétologue française Françoise Thom.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès