• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Columbo

sur La laïcité des sorties scolaires


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

le bulot Columbo 23 octobre 2019 08:20

L’article commence par deux affirmations contestables :

  • L’auteur affirme que la laïcité « n’est pas une loi », or en France,les textes de la Déclaration des droits de l’homme ont valeur constitutionnelle car ils ont été intégrés au préambule de la Constitution du 4 octobre 1958. Parmi eux figure l’article 10 de la déclaration « Nul ne doit être inquiété pour ses opinions, même religieuses, pourvu que leur manifestation ne trouble pas l’ordre public établi par la loi ». La constitution est justement la loi fondameentale sui conditionne la validité de toutes les autres.
  • L’auteur affirme que la laïcité est une notion. C’est pourtant très clair et indissociable de la séparation des églises et de l’état : empêcher l’influence des religions dans l’exercice du pouvoir politique et administratif. Elle renvoie les idées spirituelles et philosophiques au domaine exclusif de la conscience individuelle et de la liberté d’opinion.

Ce principe n’est toujours pas intégré dans les mentalités de nombreuses contrées en France, et pas seulement en ce qui concerne l’intégration des populations immigrées. De la même façon que le christianisme n’a jamais pu éradiquer les croyances, superstitions et cultes des religions païennes antérieurs et a dû les intégrer sous la forme de saints, de pèlerinages et dépoussiérage des mythes solaires polythéistes, la laïcité risque d’être confrontée longtemps aux automatismes de la psychologie collective dont la matrice a été l’église catholique. Les départements ont remplacé les diocèses (imparfaitement), les préfets ont pris le pas sur les évêques (du moins pour ce qui concerne les services publics), mais beaucoup de gens continuent de baptiser leurs enfants, se marier à l’église et se faire enterre religieusement. Dans la vie politique, la puissance des lobbies religieux constitue un « état profond » qui est aussi antinomique de la laïcité que l’influence des groupes de pression des multinationales est antinomique de la « démocratie ».


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès