• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Pierrot

sur Les inutiles ont pris le pouvoir partout


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Pierrot 4 novembre 15:53

@Fifi Brind_acier

« Les races par contre, n’existent pas », mais pour pouvoir affirmer cela, il est nécessaire que vous vous référiez à un sens du mot « race » passablement dévoyé par la novlangue.

En effet, jusqu’à un passé récent, une « race » désignait habituellement une lignée familiale ou un groupe d’individus qui se distingue des autres par des caractères héréditaires. Sans plus. Or, de ce point de vue le mot fait sens, car il repose sur une réalité observable et génétique valide (par exemple, à moins qu’il s’en trouve déjà un dans leur arbre généalogique, des Suédois indigènes ne donneront pas naissance à un Pygmée).

Mais par opposition aux théories racistes (selon lesquelles une race serait supérieure aux autres et auraient donc le droit de les dominer) et aux horreurs qu’elles ont engendrées, la morale actuelle a fini par imposer une acceptation très réductrice (strictement « animaliste ») du mot « race », tellement extrême qu’elle ne correspond à aucune réalité. Alors, de ce point de vue-là, forcément, on peut dire que «  les races (humaines) n’existent pas  ».

Cependant, les gens continuent d’être plus ou moins semblables ou différents selon leurs origines et leurs liens familiaux... ce que la novlangue cherche à ne plus pouvoir désigner, puisque ces considérations facilitent la cohésion de groupes sociaux à petite et à grande échelle qui représentent, au même titre que les nations, un obstacle à la mondialisation mercantile.

C’est, me semble-t-il, le sens à donner à la phrase de l’auteur.

Et si le terme « race » vous choque, alors comprenez plutôt qu’on parle ici d’ethnie (même si ce n’est pas un synonyme exact), d’une sorte de « cousinage » ou d’une notion de similitude physique, en vertu de laquelle historiquement des populations sont parvenues à se rassembler pour lier leurs destins.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès