• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Albert123

sur Michel Onfray : « Il y a de quoi s'inquiéter du retour du fascisme, mais c'est un fascisme de gauche »


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Albert123 6 novembre 16:05

@Buzzcocks

« Texte vraiment pénible à lire tellement il est décousu... »

pour un gauchiste seulement, pour les autres ce texte est limpide et le reflet d’une réalité vécue au quotidien depuis presque 40 ans.

encore faut il pour s’en rendre compte ne pas être en total accord avec la présente situation, ce qui n’est évidement pas le cas du gauchiste qui vit en ce moment son age d’or (et pour le reste de la société une période pénible régit par des lubies issues d’esprits aliénés).

« Pratiquement aucun intervenant sur internet n’est capable sur un sujet donné d’avoir un avis non tranché »

un avis tranché, c’est le contraire de l’hypocrisie sous couvert d’une pensée qui se voudrait équilibrée alors qu’elle est juste tiède et sans portée.

« on nous enseigne pourtant à rédiger des rédactions sur le principe thèse, antithèse pour finir par douter et conclure qu’on ne sait pas »

le consensus malheureux où l’individu désincarné et vide ne peut exprimer qu’une pensée molle et lénifiante bien conforme à une structure infectée par la morale bourgeoise. 

l’éducation nationale et le microcosme universitaire sont 2 bastions du gauchisme qui ne sont plus foutus de pondre autres choses que des absurdités théorique du type « théorie du genre ».

« comme disait Socrate « tout ce que je sais, c’est que je ne sais rien ». »

Les pré socratiques sont bien plus intéressant. 

« Les LGBT, les species, les gilets jaunes, les bonnets rouges, les grévistes du PRCF, les Spartacus, tout le monde a des avis hyper tranchés, et on peut qualifier de fasciste strictement tout le monde. »

Avoir un avis tranché et radical n’a rien de « fasciste »

Pouvoir se permettre de censurer et d’ostraciser des individus avec l’aval des pouvoirs en place et des institutions avec pour seul motif que leurs opinions vous déplaisent l’est beaucoup plus.

mais on comprend pourquoi ce texte vous apparaît si pénible et confus, il redonne du sens aux mots que vous utilisez à mauvais escient.

 


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès