• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Trelawney

sur Laisse tomber l'éventail !


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Trelawney Trelawney 7 novembre 08:04

@rosemar
L’histoire d’un homme qui trouve son salut dans le suicide. Des paroles d’une rare noirceur sur une musique entraînante. Ca mériterait une enseignement plus pointu de cet immense poète.
Lisez aussi les parole de « je t’attendrais à la porte du garage »

Aux environs des belles années mille neuf cent dix
Lorsque le monde découvrait l’automobile
Une pauvre femme abandonnée avec ses fils
Par son mari qui s’était enfui à la ville
Dans une superbe Panhard et Levassor
Qu’il conduisait en plein essor
Lui écrivait ces mots d’espoir
En pensant que peut-être un soir
Il reviendrait tout comme avant
Au lieu de partir dans le vent

J’aime bien les gens qui ne sont pas ce que l’on pense


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès