• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de moderatus

sur Faut-il sauver le soldat Mélenchon ?


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

moderatus moderatus 8 novembre 16:11

@McGurk

Non, ce n’est pas une élection.

Les formes mises en jeu pour le soutenir étaient inarrêtables et bien trop influentes pour parler d’élection étant donné qu’elles possèdent tous les médias et qu’elles les ont utilisés à leurs propres fins. C’est plus une démocratie bananière dans laquelle le « président » est élu à 95% des voix.

Et une élection...par défaut, ce qui ne donne aucune légitimité. Ni auprès des Français et encore moins dans son projet — qu’on sait tous destructeur.

Sans parler du « dossier Asselineau » avec un nombre incalculable de trahisons méritant la destitution et la prison à perpétuité.

« Préparer l’avenir » comme vous dites, c’est déjà stopper le massacre qui a lieu qui se produira jusqu’à la fin du mandat si on intervient pas. Lâches que nous sommes, nous préférons « attendre afin de nous préparer » mais il sera trop tard.

L’affreuse machine à élire sera déjà à plein régime et on aura soit le même duel grotesque soit un macrono/européo-compatible qui achèvera la destruction du pays et des autres pays européens.

Alors, non, c’est maintenant et pas dans deux ans.

================================================================
je comprends a parfaitement votre impatience et partage votre inquiétude.
mais si j’ai écrit que nous ne sommes pas ej démocratie mais en Oligarchie, c’est le système électif en place à deux tours unique en Europe qui produit cet effet et comme vous dites une élection par défaut où le pouvoir se retrouve faute de proportionnelle avec les pleins pouvoirs et sans opposition réelle.

Mais Macron n’en est pas l’instigateur, il en a profité c’est tout.

Il faudra voter pour quelqu’un qui nous propose un système électif différend avec lune dose importante de proportionnelle, comme partout, et des engagements de référendums pour consulter le peuple sur les sujets importants.

C’est cela qu’il faudra exiger de prochains candidats.
Il faudra patienter encore deux ans, mais je pense que Macron ne pourra pas faire de grandes réformes vu la tension sociale qui existe.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès