• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Raymond75

sur Quand Artus et Virard anticipaient la révolte des peuples (1/3) : la grande régression sociale


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Raymond75 30 novembre 09:58

Très bon article et, en effet, le livre était une juste analyse du contexte économique et social du monde. Même notre très brillantissime Alain Minc, l’homme le plus intelligent de l’humanité avec Jacques Attali, a dit que la mondialisation à outrance était un échec ...

Nous avions eu la chance d’avoir en France un prix Nobel d’économie en 1988, au début de l’explosion (imposée) de cette nouvelle idéologie : Maurice Allais :

https://www.les-crises.fr/le-testament-de-maurice-allais/

Il fut ignoré méprisé, mis à l’index ... Et pourtant il était libéral ! Mais il considérait que l’économie devait accompagner le progrès social.

Pour faire très court, il disait que le libre échange devait se faire dans un premier temps entre zones économiquement comparables (par exemple Europe de l’Ouest / Europe de l’Est), puis lorsque la zone la plus faible se rapprochait de la zone plus forte, élargir progressivement le périmètre des échanges.

Sinon ? Ce sera le règne du dumping social et du dumping fiscal, et le transfert des industries vers les pays sans couverture sociale ... C’est exactement ce qui est arrivé.

Nous avions eu en France un autre génie issu de nos très Grandes Écoles : l’ancien directeur d’Alcatel, en putréfaction à l’heure actuelle. Il préconisait « l’entreprise sans usine » : il a réussi : Alcatel n’est plus rien !!!

La finance et les lobbies sont internationaux ; les partis politiques et les syndicats sont nationaux : perdu d’avance.

Le symbole de cette économie scandaleuse est le célèbre Jean-Claude Junker : ex premier ministre d’un état casino et néanmoins président de la Commission Européenne ...


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès