• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de astus

sur Quand foufoune devient censeur


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

astus astus 1er décembre 15:33

Le fonctionnement démocratique repose sur la règle de la majorité mais aujourd’hui chaque groupuscule voire chaque sociopathe appuyé sur une logistique efficace peut s’imposer contre le droit et l’avis du plus grand nombre. 

On assiste ainsi à des fermetures subites d’université, à l’interdiction d’une conférence de Sylviane Agacinsky ou du film de Polanski, à la suppression d’une représentation des « Suppliantes » d’Eschyle à la Sorbonne, au vandalisme récidiviste d’une librairie à Paris, à l’incendie d’un groupe scolaire à Béziers et d’un chapiteau à Chanteloup-les-Vignes, au blocage et aux dégradations du lycée Couffignal , au casse de commerces ou institutions en marge de manifestations pacifistes des Gilets Jaunes, à la destruction par des étudiants d’un livre de Hollande dans une librairie de Lille déjà plusieurs fois menacée. 

Il n’est bien sûr pas anodin que ces actions puritaines et totalitaires menées par de soi-disant « sachants » visent surtout les lieux de sociabilité et de culture pour s’attaquer au savoir, ce qui accrédite l’hypothèse d’un fascisme prétendument de gauche qui s’oppose en réalité aux droits humains, à l’égalité sexuelle et à toutes les formes de racisme qu’ils devraient au contraire promouvoir, ce qui est une bien étrange perversion de la pensée.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès