• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Trelawney

sur Mali : un fiasco français ?


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Trelawney Trelawney 2 décembre 09:55

@njama
Or, ce que l’on sait moins et toujours très peu, c’est que cela ne correspondait pas à la situation politique sur le terrain en 2012 dans le nord du Mali, et qu’en fait d’islamistes il s’agissait d’indépendantistes !
Surpris de savoir qu’Ansar Dine, dont les emblèmes sont le sabre, la kalachnikov et le coran soit un groupe indépendantiste.
Il me semble aussi que les négociations ont capoté lorsque le président du Mali a refusé que le principe de laïcité soit mis en cause, alors qu’il avait autorisé une plus grande autonomie de l’Azawad
Bien avant l’intervention française, Bilal Ag Acherif chef du MNLA (parti indépendantiste) était venu en France pour demander du matériel pour lutter contre Ansar Dine. Comme le président malien avait officiellement demandé un soutien français, Le MNLA et l’armée Malienne soutenu par l’opération Serval ont repoussé Ansar Dine et les mouvances djihadistes affiliées, vers l’Algérie.

Bien que les mines d’uranium nigériennes soient protégées par des mercenaires payés par les sociétés canadienne ou française (sociétés privées mais légales), l’uranium a été une composante prépondérante dans cette intervention. Mais la création d’un état djihadiste autonome pouvant envoyer des terroristes par les filières de migrants libyennes et marocaines reste la première motivation de cette intervention.

Le plus grand danger de nos sociétés modernes reste et restera pour un bout de temps, l’islamisme radical qu’il faut traiter sur leur territoire plutôt que sur le notre


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès