• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Paul Leleu

sur Femmes, sciences et naturels : le féminisme « épicène » de Le Doeuff


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Paul Leleu 12 décembre 2019 21:38

@ l’auteur

« les hommes qui ne parviennent pas à instaurer d’autres modes de relation plus véraces »... pourquoi reporter la responsabilité sur les hommes plus que sur les femmes ? Les femmes sont tout aussi incapables d’instaurer une relation « plus vérace » avec les hommes.

Mais j’imagine que tout homme qui proteste est un « macho mal baisé »... c’est à dire à peu près l’équivalent d’une féministe au 19ème siècle... tout cela est d’une grande intolérance... Cherche-t-on l’égalité ou la domination des femmes, car ce n’est pas la même chose ?

les femmes sont largement autonomes et maitresses de la relation. Notamment dans la jeune génération. Elles ne peuvent pas attribuer toutes les difficultés qu’elles rencontrent dans leur vie d’adulte au « machisme ». Ca fait un peu léger. Quand on prétend être adulte et l’égal des hommes, on assume les difficultés de la vie, ses contradictions et y compris ses propres petites bassesses avec un peu plus de maturité, d’humilité et de sobriété.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès