• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de velosolex

sur Après la Grande escapade, le Japon, une drôle de démocratie ?


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

velosolex velosolex 11 janvier 22:01

@xana
Parfois le scandale saute aux yeux de façon manifeste. Sous ses airs arrogants, Gohn n’est qu’un type vulgaire, fat et stupide. Il méprise assez les gens pour croire qu’il peut être crédible deux secondes, avec son statut de victime surjoué.
Son récital de « documents » au vidéo projecteur, rappelle fâcheusement le général Powells montrant ses preuves bidon d’armes de destruction massive qu’aurait Saddam. 
C’est un pervers narcissique, sans empathie, juste animé par l’intelligence de ses intérêts, et dont le plus grand plaisir est de manipuler, et de se mettre en scène.
Il l’a fait en tant que dirigeant d’entreprise, en gommant le rôle des subalternes, des cabinets d’ingénieurs et en s’attirant tout seul le mérité des potions amers, soumis en fait aux actionnaires. Il le fait encore dans cette pantomime d’interview, où l’essentiel était de montrer qu’il était de nouveau au centre.
L’état français avait cru se mettre à l’abri de malversations en le payant de façon aberrante. Ainsi il était supposé être intègre...C’était oublié que certains prédateurs tuent même quant ils n’ont pas faim.
Le genre de type a partir avec les petites cuillères si vous l’invitez à prendre un café, justifiant sa conduite par le temps qu’il a perdu avec vous. Son problème est lié au pouvoir, à ce mépris qui lui fait mésestimer les risques, l’intelligence et la moralité des gens qu’il a en face de lui, de façon projective. Ca aurait peut être passé en Italie, en France, mais pas au Japon. Dire que ce sont eux les coupables fait preuve d’une bêtise, d’un parti pris et d’un curieux renversement des valeurs


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès