• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Robin Guilloux

sur Vanessa Springora, Le Consentement


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Robin Guilloux Robin Guilloux 14 janvier 08:53

@Mélusine ou la Robe de Saphir.

En fait, ma lecture de Freud est lié à mon éducation chrétienne (que je renie absolument pas) et à mes origines juives (aléas de l’histoire personnelle et collective). Je ne dis pas que les Juifs sont meilleurs que les autres et qu’ils contrôlent mieux leurs pulsions (cf. DSK), mais que la question des interdits et des rituels y est particulièrement soulignée, en même temps que celle de « l’autre », du « visage » (cf. E. Lévinas)qui est au pluriel en hébreu (« panim ») et du respect qu’on lui doit en tant qu’expression de la transcendance. Toutes les religions mettent l’accent sur la morale (ou sur l’éthique), mais c’est dans le judaïsme que cette question est absolument centrale. Je ne dis pas qu’elle est pratiquée, je dis qu’elle est proposée(le décalogue). Ce qui m’a particulièrement choqué chez Matzneff, c’est la manière dont il joue avec les choses saintes de sa propre religion (la religion orthodoxe) qui deviennent matière à faire de l’esprit, à alimenter une image mondaine et originale.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès