• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Trelawney

sur Coronavirus : une nouvelle ligne au passif de Macron (2/2)


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Trelawney Trelawney 26 mars 07:12

@assouline
Comment peut-on réclamer « un plan de santé gouvernemental » pour gérer une catastrophe sanitaire dont la gestion est par nature in-pla-ni-fia-ble... ?
C’est le b a ba du métier de fonctionnaire et Roseline Bachelot à l’époque où elle était ministre et sur l’expérience du H1N1 avait commencé un plan épidémiologique, avec centre de dépistage et de vaccination. Les maires de toutes les communes de France peuvent en témoigner, puisqu’ils ont reçu des instruction des préfets pour définir des moyens d’urgences dans leur commune. Xavier Bertrand son remplaçant a amélioré le système en décentralisant vers les régions.
Puis le gouvernement Ayrault puis Valls ont mis fin à tous ces plans (inondation, intempérie, nucléaire et bactériologique) en prétextant qu’il n’avait pas à mettre de l’argent dans cela et que c’était aux collectivités locales de les financer. Macron a achever la destruction déjà engager avec comme leitmotiv : ça coute un pognon de dingue.
Et à aujourd’hui ce gouvernement par manque d’organisation bricole et va dépenser 100 fois plus dans une crise dont on ne sait même pas si on va s’en sortir vivant. Observez ce qu’il se passe en Allemagne, où eux ils appliquent un plan bactériologie et épidémiologique, les coréens et les japonais aussi. Ils auront des morts comme nous, mais il minimisent les dégâts sanitaires et économiques, car ils sont préparés.
Et qui se prépare pas avant, se prépare pendant.
La planification d’un virus, se réalise très bien avec des modules mathématiques éprouvés (ce sont les même pour Ebola, le sras, la grippe etc), dire que ce n’est pas planifiable est un mensonge comme dire que les masques ne servent qu’aux malades


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès