• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de HELIOS

sur Attali suite, mais pas fin


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

HELIOS HELIOS 26 mars 12:47

@eau-pression
... non, non... pas sexuée, hormis mon troisième exemple (la force), tout est applicable aux deux sexes. 

Je pratique, comme mon histoire me l’a appris, l’usage du masculin-neutre, c’est a dire que j’utilise la version masculine pour exprimer quelque chose qui s’applique aux deux sexes. Cela s’appelle globalement le « neutre », on disait dans le temps que le masculin l’emportait sur le féminin grammaticalement parlant bien sûr. Je n’écrirai jamais les incongruités devenues possibles aujourd’hui comme les féminisations des metiers et fonctions, par exemple « LA maire de Levallois » à la place de « DU maire de Levallois » ou « l’auteure d’un livre » à place de « l’auteur du livre » même si ces deux personnes sont des femmes !

Ce n’est pas parce que quelques couilles-molles (valable aussi pour des vagins-secs) ont acceptés de dégrader significativement notre langue qui permettait d’exprimer tout ce qui est nécessaire clairement, que je dois me plier a cette hérésie d’autant qu’il n’y a aucun sexisme dans ce domaine... alors que justement, le fait de ne pas les distinguer en démontrait l’égalité.

Je sais bien, que la culture fout le camp au point que l’académie se doit d’accepter ces évolutions où l’on parle de « monter en haut » ou de parler « d’amis à moi » plutôt que « quelques-uns de mes amis » et dans un contexte voisin : « quatre Zyeux » ou « guerre du Golf » sans préciser le nombre de trous, Lol.... mais voila, on ne se refait pas, au lieu d’éduquer les citoyens on dégrade les règles pour qu’ils se sentent moins cons, il n’y sont pourtant pour rien.

Bien à vous.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès