• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Abou Antoun

sur L'Occident a échoué à passer le test du coronavirus


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Abou Antoun Abou Antoun 17 avril 2020 10:36

La remarque concernant le cas de la France est (malheureusement) fort judicieuse :

Mais il n’en va pas de même pour les économies de services, qui sont celles de la plupart des pays occidentaux – jusqu’à l’arrivée du virus – mais qui ne le seront probablement plus, d’abord parce que de nombreuses « industries » de services, comme le tourisme et les restaurants, ont été détruites, et ensuite parce que la demande pour ces services sera lente à revenir, si jamais elle revient, parce que les gens fauchés ne mangent pas au restaurant et que les gens effrayés ne prennent pas l’avion pour se rendre dans des endroits exotiques, potentiellement infectés par le coronavirus.

L’économie française est principalement une économie de services : en 2015, le secteur tertiaire occupait 76,7 % de la population active, tandis que le secteur primaire (agriculture, pêche, etc.) n’en représentait plus que 2,8 %, et le secteur secondaire (essentiellement l’industrie) 20,5 %.

L’agriculture sera affectée (pas de saisonniers pour les récoltes) mais elle se relèvera. Ce qui reste d’industrie aussi mais avec des fortunes diverses. On peut imaginer que le carnet de commandes d’Airbus va mettre du temps à se remplir et que beaucoup de gens attendront avant de changer leur bagnole.

Les secteurs ’sains’ relativement au virus ne représentent même pas 25% de l’activité. C’est dire que du point de vue économique on peut attendre rien de moins que l’effondrement.

Le gouvernement a préféré écarter le comportement naturel ’protéger, dépister, soigner’ par économie et/ou stupidité préférant l’élimination ’naturelle’ de la part coûteuse de sa population. Cela peut se révéler un très mauvais calcul, car la disparition de 15-20% de ’seniors’ que Macron appelle affectueusement ’nos aînés’, ne compensera pas l’effondrement économique qui risque de se produire.



Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès