• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de McGurk

sur La Turquie donne des leçons de démocratie à la France


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

McGurk McGurk 5 septembre 2020 13:58

@Tiberius

Désolé, l’interface du site a bugé et supprimé ma réponse.

Une partie non négligeable de la population mondiale ne souhaite pas/n’est pas capable (d’) analyser les caricatures, à savoir les deux niveaux qui cachent bien des indices et informations intéressantes.

La plupart s’en tiendront au dessin et aux réactions primaires qu’il suscite par manque de ressources intellectuelles, par flemmardise ou tout simplement par étroitesse d’esprit (ou les trois à la fois).

L’autre niveau de lecture est, trop souvent occulté et c’est pourtant celui qui est le plus révélateur et intéressant. Non pas que chacune de leur caricature est digne d’intérêt mais beaucoup révèlent des vérité qui sont difficiles à admettre pour certains types de publics.

Les religieux et fidèles obstinés n’iront jamais chercher plus loin car ce serait remettre en cause leurs dogmes et croyances voire l’institution toute entière. Or, les religions, par souci de stabilité et de crédibilité, ne feront jamais d’introspection qui pourrait les détruire.

Par contre, fustiger les caricatures leur permet à la fois de gagner, temporairement, en visibilité et d’affirmer le caractère « sacré » (donc intouchable) des icônes « attaquées » par lesdites caricatures et donc, de fait, d’attaquer la liberté d’expression.

Mêlée à la politique, la religion devient une arme formidable, multifonction, et de destruction massive (gens, pays, idéaux, idées, etc.) qui donne l’opportunité de faire et justifier n’importe quoi au nom d’ « idéaux supérieurs ». Dieu est l’ « argument suprême » car personne ne peut le contredire et en plus il n’y a pas besoin d’argumenter du moment « qu’il l’a dit », c’est « forcément vrai ».

De grands manipulateurs, tels que Erdogan et Khamenei, utilisent cette rhétorique parfaitement et la religion est leur meilleur allié leur donnant carte blanche. La liberté d’expression est leur pire ennemi et encore pire pour les caricatures.

Dans son sillage de domination de ses idées/des Hommes, la religion permet l’émergence de sectes qui, sans limite explicite du référent idéologique, vont tout se permettre. Et c’est tout bénef parce qu’au fond celles-ci font le boulot que les religions se répugnent à faire (conquérir un territoire, tuer, diffuser des idéologies mortifères contre l’ennemi).

D’où un retard de plusieurs décennies de la dénonciation des différentes religions à condamner sous pression des différents Etats les dérives sectaires et attaques contre la liberté d’expression.

Et sous la vôtre d’indignation il se cache quoi, juste de la mauvaise foi au de la bonne grosse sottise dites-moi ?

Plutôt que de balancer votre sarcasme, qui n’a ici aucune utilité, vous feriez mieux d’être plus explicite. Ce n’est qu’un conseil...


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès