• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de popov

sur La Chine et le XinJiang vus autrement


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

popov 1er octobre 15:00

@Gérard Luçon

 

Merci pour cet article bien documenté et qui remet les points sur les i.

 

J’ai travaillé quelque temps à Shanghai et ai eu l’occasion de discuter avec de nombreux collègues chinois. L’impression que je retire de ces conversations est que, si tout n’est pas parfait aujourd’hui en Chine, la situation s’améliore et les Chinois ont aujourd’hui plus de libertés individuelles que jamais dans leur histoire.

 

Les universitaires ou les fonctionnaires sont un peu plus crispés au début. Ils s’attendent à des critiques classiques sur les droits de l’homme et gngngn et s’apprêtent à les réfuter. Quand ils s’aperçoivent que ces critiques ne viennent pas, alors ils parlent de façon plus relax.

 

La minorité mahométane Hui n’a pas de problèmes avec le pouvoir. C’est uniquement les Ouïgours qui se sont laissé séduire par les imams salafistes formés en Arabie à l’instigation des USA. Situation similaire à celle de le Tchétchenie.

 

Les Hans ne sont pas seulement en majorité écrasante, mais ils constituent une masse gigantesque. Ils n’ont pas de problèmes d’identité. Ils savent que la Chine et sa culture millénaire, c’est eux. C’est cette assurance qui leur permet d’être magnanimes avec leurs minorités.

 

Je ne parle pas du tout le chinois, mais je parle le japonais qui utilise les mêmes idéogrammes, à part ceux dont la glyphe a été simplifiée en Chine. Quand je vois le mot 中国, je ne sais pas comment le prononcer en chinois, mais je sais que cela signifie Chine. En japonais, cela se prononce chūgoku. 中 signifie centre, milieu et 国 signifie pays. Empire du milieu.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès