• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Colombot

sur Le recrutement d'informaticiens au prisme de la Dares et Pôle emploi


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Colombot 19 octobre 18:02

@pemile

Bonjour,Vous tapez dans le mille...ou presque puisque la qualification d’ « ingénieur » pour définir un poste dans le secteur informatique (« numérique ») est assez rare. Comme je l’ai expliqué, c’est un terme qui ressortit plutôt à l’industrie traditionnelle (« ingénieur d’études »...). Par contre, dans ce secteur, c’est un titre, qui sert de filtre, aussi pour des tâches de codage, même si elle peuvent être de plus ou moins haut niveau. Mais il n’y a pas d’équivalence entre « ingénieur » et « chef de projet » par exemple, et encore moins entre « ingénieur » et « concepteur de systèmes », d’autant que cette tâche est beaucoup moins technique dans ce secteur. Certains chefs de projet n’ont même pas de formation technique, parfois même des DSI n’en ont pas, ce qui n’est pas toutefois un gage de performance :). Même la notion de R&D est spécieuse car la gestion des projets n’obéit pas aux cycles classiques, ni à la division du travail, de l’industrie. « Ingénieur d’administration » ou « de maintenance », c’est même rigolo. Merci d’avoir posé la question car je n’avais pas mesuré le ridicule de cette classification. Par contre « ingénieur télécoms » est employé à bon escient.

Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès