• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de De ço qui calt ?

sur Après Outreau, juges du pénal et administrations : deux poids, deux mesures ?


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

De ço qui calt ? (---.---.45.226) 11 mai 2006 17:40

On peut lire dans un article de l’Express consacré aux tribunaux administratifs :

http://www.lexpress.fr/info/france/dossier/justice/dossier.asp?ida=431777

« ...« Le droit public étant en soi défavorable à l’administré, parce que l’intérêt général se doit d’être supérieur à l’intérêt particulier, les tribunaux administratifs avaient besoin de démonstrations d’indépendance pour améliorer leur image », observe Serge Deygas, avocat au barreau de Lyon.... »

Avocat connu et expérimenté, Me Deygas a sans doute de bonnes raisons pour émettre ce descriptif de l’interprétation dominante du droit public.

Mais on peut s’interroger à la lecture une telle constatation, car : pourquoi faudrait-il que la lecture faite du droit public soit « défavorable à l’administré », alors que les administrations sont par définition censées être au service des citoyens ?

Quel intérêt aurait le pays à protéger un mauvais fonctionnement des administrations, à éviter de le sanctionner ? De quel droit opposerait-on un prétendu « intérêt général » à une démarche d’un administré supposée représenter un « intérêt particulier » ? Le véritable intéret général réside en l’espèce dans un bon fonctionnement de toutes les administrations.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès