• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Arogavox

sur « La question de l'origine du SARS-CoV-2 se pose sérieusement » (revue du CNRS, article du 27 octobre 2020)


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Arogavox Arogavox 30 octobre 2020 14:20

@Sébastien A.
A la réflexion, je ne suis plus sûr de ne pas revenir un peu sur mon a priori initial qui aurait dit : ’moi aussi je ne crois pas une seule seconde qu’on ait sciemment libéré un virus que l’on savait potentiellement mortel’.

 Tout simplement, parce que la logique la plus élémentaire laisse penser que lorsque les militaires inventent et réalisent des armes, l’hypothèse la plus souvent vérifiée n’est pas que soit soit uniquement dans l’objectif d’une compétition intellectuelle inoffensive.
  Dès lors, sachant que les stratèges militaires enseignent qu’il serait tout autant fautif de sous-estimer l’intelligence de l’ennemi que de la sur-estimer,
ne saurait-on envisager qu’un objectif assigné de répandre la mort puisse être traité de façon pas trop ostensiblement balourde ?
 Une fausse erreur, ou un faux accident seraient-ils impossibles ?
 Ce qui n’empêche pas une autre perspective encore : une vraie erreur ou un vrai accident ... qui serait intervenu(e) trop tôt, dans la phase de préparation-réalisation-non-aboutie, en surprenant désagréablement les instigateurs d’une ’arme’ bien plus virulente encore et qu’il ne fallait pas laisser soupçonner ?
 (Mais faut-il, encore une fois, rappeler la différence entre hypothèse et croyance, et inciter Candide à demander à Pangloss comment il serait possible d’investiguer sans jamais se permettre une quelconque hypothèse ?)


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès