• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Garibaldi2

sur « La question de l'origine du SARS-CoV-2 se pose sérieusement » (revue du CNRS, article du 27 octobre 2020)


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Garibaldi2 31 octobre 2020 02:44

@Eric F

’’-début d’épidémie niée par les autorités chinoises,
-reproches formulés par la communauté internationale,
-surréaction chinoise pour couper -avec efficacité- à l’épidémie sur son territoire,’’

Les autorités chinoises n’ont pas nié l’apparition d’une épidémie. Elles ont simplement investigué pour savoir s’il y avait réellement une épidémie démarrant dans un pays de 1,3 milliard d’habitants, car il n’y avait que quelques cas de pneumopathies suspectes. Le 20 décembre il n’y en avait que 60, ce qui est peanuts étant donné que les maladies respiratoires dues à un agent pathogènes sont extrêmement nombreuses. Ce n’est que le 7 janvier que les Chinois ont pu confirmer qu’il y avait une épidémie et qu’elle était due à un nouveau virus qu’ils avaient isolé. Combien de temps nous a-t-il fallu pour comprendre l’arrivée du VIH et identifier le virus ?

L’enchaînement que vous évoquez est erroné, les Chinois n’ont pas attendu les ’’reproches formulés par la communauté internationale’’ pour agir. Ils n’ont pas surréagit, mais pris les mesures qui s’imposaient et qu’ils pouvaient prendre, car c’est un régime autoritaire qui est en capacité de mobiliser suffisamment de monde pour ravitailler des habitants totalement confinés à domicile (aucun déplacement pour personne).

Le problème auquel nous sommes confronté c’est que le numerus clausus + les bas salaires + les réductions budgétaires, nous ont menés droit dans le mur, et que pour redresser la barre ça ne pourra pas se faire en quelques mois.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès