• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Séraphin Lampion

sur Le catholicisme social en France par Aimé Richardt


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Séraphin Lampion Séraphin Lampion 28 décembre 2020 18:10

@C BARRATIER

Saviez-vous que, en fait, le troisième mot de la devise française, « fraternité », a été introduit en 1848, au cours du rapprochement des forces républicaines et du catholicisme social ?

Cette inclination compassionnelle n’a d’ailleurs pas duré, et juste après, le clergé a choisi de soutenir le second Empire. Mais la brève convergence a laissé ce mot complètement intégré maintenant à mystique républicaine, présenté comme un devoir, alors que la liberté et l’égalité sont perçues comme des droits.

La « charité » que vous évoquez est profondément ancrée dans les mentalités, y compris, sous d’autres noms, chez des syndicalistes qui se croient athées, ou chez l’Abbé Pierre unanimement respecté ou, paradoxalement, chez Coluche avec les restos du cœur.

000 ans d’idéologie catho, ça ne s’efface pas d’un coup de gomme.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès