• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de oncle archibald

sur Laisse pas tomber tes fils


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

oncle archibald 1er janvier 18:23

@Ausir

Globalement d’accord mais .... Les bénédictins que je connais, ceux de l’abbaye d’En Calcat dans le Tarn, sont plus patients que ce que vous en dites.

Si un visiteur (un étranger ? quelle horreur ! personne n’est étranger à son frère) téléphone bruyamment ou crie des insanité dans la chapelle, un frère va venir avec sa bonne bouille ouverte et souriante lui demander de cesser et lui expliquer pourquoi il doit cesser. L’accueil de l’autre est la règle absolue et le « bon comportement » du visiteur quel qu’il soit pose rarement de problèmes insolubles.

« Alors Pierre s’approche de Jésus pour lui demander : “Seigneur, lorsque mon frère commettra des fautes contre moi, combien de fois dois-je lui pardonner ? Jusqu’à sept fois ?” Jésus lui répondit : “Je ne te dis pas jusqu’à sept fois, mais jusqu’à soixante-dix fois sept fois » (Matthieu 18, 21-22).

Quand nous prions en disant « pardonne nous nos offenses comme nous pardonnons aussi à ceux qui nous ont offensé » on aime bien ce passage de l’évangile de St Matthieu, il est rassurant et confirme l’infinie patience de Dieu envers ses créatures.

Ceci dit qu’est ce qu’ils sont gonflants les mecs qui se garent sur les trottoirs ou qui garés en double file bloquent les voitures correctement stationnées « juste pour cinq minutes ».

La solution ? Réciter un « notre père » en attendant patiemment le retour du grossier personnage. C’est mieux que de se colleter avec lui et risquer de ramasser un coup de couteau dans le bide parce que « le marginal » sera mal luné ce jour là !

Maintenant vous dites marginal, mais bon ... les mecs qui font les kakou, qui te pissent dans les poches, qui sont toujours plus pressés que toi, ne sont pas tous des marginaux, tant s’en faut.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès