• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de OMAR

sur Les Harragas algériens : un drame qui ne dit pas son nom


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

OMAR 15 janvier 14:21

Omar9
.
@kirios :« en mettant à l’écart , les chefs , les leaders , en un mot les profiteurs.
.
Au lendemain de l’indépendance de l’Algérie, le FLN, à l’instar de l’ALN devenue ANP, devait être remisé, mis au placard.
.
C’est l’inverse qui s’est produit ; ce parti qui n’avait plus rien à liberer avait pris le monopole du pouvoir jusqu’à interdire la présence d’autres partis politiques notables et/ou en création.
.
Puis, il devint le refuge de tous les opportunistes, voleurs, vautours et même collabos, même si le RND avait, un moment, tenté de le doubler. .
.
Aujourd’hui, il est le problème majeur de l’Algérie, car il est »étatisé", c’est-à-dire, totalement subventionné par l’état, en plus des biens immobiliers et des médias lourds dont il dispose.
.
Procéder à la dissolution de ce parti, serait un grand pas pour la liberté et l’émancipation de peuple algerien.
.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès