• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de JP94

sur Faina Savenkova et Alexandre Kontorovitch : La lutte éternelle entre le bien et le mal


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

JP94 20 janvier 16:36

Ce roman est donc en russe... à ma connaissance, on n’a pas tellement ce genre de littérature en France : l’enfance en tant de guerre. Nos élèves sont sensibles au Journal d’Anne Franck, on connaît aussi « Jeux Interdits » (sous l’exode).

Mais cette catégorie est pourtant essentielle pour éduquer.

Les enfants russes et soviétiques ont lu Un Homme Véritable, de Polévoï. On le lisait ici, grâce aux CE.

J’ai aussi Les derniers Froids, d’Albert Likhanov ( trad. aux éd. Astrée) , l’histoire de 2 enfants soviétiques dans les derniers temps de la 2ème GM.( l’auteur a consacré sa vie à la protection de l’Enfance, notamment les enfants rescapés des campas nazis.

Nos 2 auteurs s’inscrivent donc dans cette veine pédagogique insuffisamment développée ici.

Et puis la question de l’Enfance est essentielle au donbass, où les enfants voient la guerre, la subissent et étudient en prenant conscience de la réalité de ce monde : on est très loin de l’univers virtuel occidental.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès