• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de astus

sur On meurt mal en France *


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

astus astus 9 mars 18:31

@oncle archibald

A la naissance, qui marque le début de la vie il y a des intermédiaires (médecins, sage femme, infirmière) qui sont des passeurs de vie. Et pour la fin de celle-ci il faut aussi des passeurs qui portent l’angoisse des patients et des familles. Ceux-ci peuvent être médecins ou non, mais surtout formés à ce travail si particulier. Et ce n’est certainement pas un permis de tuer, formule que je récuse absolument d’autant que cet accompagnement peut prendre des formes très variées, dont la prise par le patient lui-même d’un sédatif, ce qui est quand même plus humain (pour soi comme pour autrui) que de se pendre ou de bouffer de la mort aux rats. Mais je ne cherche nullement à vous convaincre et vous avez parfaitement le droit d’avoir un avis différent du mien, à condition que le respect des différentes positions soit réciproque.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès