• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Pierre Régnier

sur Convergence des luttes : la grande peur des capitalistes


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Pierre Régnier Pierre Régnier 19 avril 20:31

@sylvain
Occuper une fonction durant plusieurs années conduit à en apprendre un peu sur cette fonction, et à le mettre en pratique. Mais Emmanuel Macron reste cependant, avant tout, ce qui a toujours dominé chez lui, un carriériste sans idéal humain.

Avec son ancienne prof, ambitieuse comme lui et dont il a fait sa femme, il a constaté que la politique n’était plus, en France, qu’une affaire de démagogie. Il a trouvé dans la “Gauche“ d’après Mitterrand, le réducteur de la politique à cette caractéristique, un allié précieux qui ne lui demanderait jamais d’adhérer à un quelconque idéal, puisqu’elle-même n’en avait plus.

Mais il faut dire qu’il a trouvé, aussi, un peuple disposé à accepter cette démagogie. J’en veux pour preuve flagrante la résignaton de ce peuple quand, après qu’un brillant acrobate ait grimpé vers un 4e étage pour y sauver un enfant qui s’y était suspendu à un balcon côté rue, et après que le Président ait félicité cet acrobate à l’Élysée, aucune enquête n’a été exigée par la population sur les raisons qu’avait eu l’enfant de se suspendre ainsi.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès