• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de jjwaDal

sur Lettre ouverte à mes amis et ma famille concernant la vaccination contre la COVID-19


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

jjwaDal jjwaDal 13 juillet 13:05

On peut avoir de la chance, il n’en demeure pas moins que la vaccination forcenée contre ce coronavirus avec des candidats vaccins torchés en quelques mois et utilisant une nouvelle technologie est clairement l’oeuvre d’apprentis-sorciers qui ont l’arrogance de croire savoir ce qui va se passer. Avec trois voies pouvant convertir l’ARNm en ADN dans notre organisme, assurer que cela ne peut arriver relève de la croyance. Ceux utilisant des « Adénovirus » ne sont par ailleurs pas exempts de tous soupçons non plus.
Quand on voit en ce moment la courbe des cas au Royaume Uni ou 60% de la population est « vaccinée », la pente de croissance est quasi indiscernable des précédents pics. Or si les « vaccinés » et tout ceux qui ont eu la Covid-19 dans ce pays faisaient barrière, ne pouvant ni être contaminés à nouveau ni transmettre le virus, ou simplement ne transmettaient pas le virus, cette pente de croissance serait bien plus écrasée par manque de vecteurs de propagation. Donc en regard des inconnues majeures concernant l’avenir des cobayes, se pose la question du bénéfice réel de ces vaccins à court terme pour la population générale, puisqu’il semble que la population vulnérable est relativement mieux protégée contre les formes graves après « vaccination » (le minimum minimorum qu’on peut attendre d’un candidat-vaccin après son innocuité à court et long terme, chose non acquise).
S’il se confirme que ces vaccins n’empêchent pas d’être contaminé et contagieux, quid de l’utilité des « pass sanitaires » et du vaccin lui-même pour la population au sens large ? Pour quel bénéfice illusoire certains réclament-ils la vaccination obligatoire pour certaines catégories (pour commencer) et éventuellement tout le monde ?
Quel confiance d’ailleurs accorder à une industrie qui a exigé l’impunité totale en cas d’effets secondaires néfastes de leurs produits ? Si eux n’ont manifestement aucune confiance en leurs produits et pour cause, l’expérimentation ayant lieu en ce moment, pourquoi devrions-nous l’avoir à leur place ?


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès