• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de tiers_inclus

sur Jacques Sapir dit ses quatre vérités aux anti-vaccins


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

tiers_inclus tiers_inclus 15 juillet 15:10

« Il n’y a pas « LE » vaccin mais des vaccins utilisant des techniques différentes et produit par des structures différentes. »

Qui a dit le contraire ? Et parmi ces vaccins celui qui donne les meilleurs résultats comparatifs quasiment sans effets secondaires graves, c’est vérifiable, empirique il s’agit étonnamment de celui que l’on exclut en UE.
Sputnik V qui n’est pas pour autant une garantie d’absence d’effets à long terme, la technologie Adénovirus pouvant entraîner des mutagénèses à long terme, de plus difficiles à corréler, ce qui n’exonère pas les autres technologies d’effets à long terme, notamment l’arnm sur le papier et surtout faute d’observations analogues.
Donc une technologie qui a fait ses preuves sur le terme observable, et qui dispose de précédents empiriques sans mesure commune avec les Arnm.
Dans les alternatives ignorées sinon déniées les options de traitement comme l’ivermectine. Circulez y a rien à voir. Sauf que les Indiens s’en sortent bien mieux que nous.
La France pas loin d’avoir le bonnet d’âne mondial quant à sa réaction et ses scores, qui a encore perdu une guerre, toujours dans l’infatuation (on ira étendre notre linge sur la ligne Siegfried), cette France qui a élu un liquidateur, qui s’est trompée tout le temps, sur tous les aspects de la situation sanitaire, cette France qui après avoir consulté la Pythie sanitaire, tente de nous imposer machiavéliquement ses choix hasardeux contre toute cohérence démocratique et contre la loi internationale ou encore contre celle du conseil de l’Europe
et nous serions paranoïaques !
Il faut supposer que Sapir ait mal supporté sa deuxième dose, je ne vois pas d’autre explication, notamment lorsque il se perd, si la relation de l’auteur est exacte, dans l’amalgame des antivax et de la situation présente, lui habituellement si pointilleux.
A moins qu’il ne soit épuisé de son statut de tricard et contraint à composer pour quelques bonnes grâces.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès