• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Nicolas36

sur Tribune aux millions de sous-citoyens de France


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Nicolas36 21 juillet 18:34

@Alexandre Page. 

Ce réveil parait bien tardif. Il suffit donc d’être plus directement impacté par des dispositions liberticides pour commencer à pleurnicher sur son sort. 

Pourtant Macron a mis les cartes sur la table à peine atterri dans son fauteuil à l’Elysée. 

La première décision législative concernant l’introduction des dispositions de l’état d’urgence dans le droit commun était pourtant assez claire sur les méthodes de gouvernement de Macron. 

Evidemment le bon prétexte évoqué fut la lutte contre le terrorisme. 

Il faut quand même se souvenir que les dispositions relatives à l’état d’urgence qui donnent des compétences inquisitrices et répressives énormes aux forces de police étaient l’apanage exclusif de l’assemblée nationale. 

Un ramassis de godillots indignes ont sciemment déshabillés le pouvoir législatif issus des citoyens pour le remettre sans contrôles dans les mains de l’exécutif. 

Par le passé ces dispositions étaient soumises à un Vote et maintenues pour 6 Mois. Dorénavant c’est une loi permanente. 

Le prétexte du terrorisme est un mensonge éhonté. Les affaires passées de terrorisme comme la rue des Rosiers ou l’attentat du métro St Michel n’ont pas été suivie d’une telle ignominie législative. Il fallait oser !! 

L’autre bonne étape fut la célèbre loi sur les fake news.Il n’a pas échappé à Macron qu’une aventure du type Fillon en 2017 pouvait très bien lui arriver plus tard. 

Dans l’hypothèse ou le dit Fillon eut bénéficié d’une telle disposition législative confinant à de la censure pure et simple , il eut été compliqué de le détruire comme cela é à été pratiqué. 

Avec cette loi sur les fake news, Macron a mis en place le ministère de la vérité. C’est encore plus efficace que d’avoir un ministère de l’information. 

Dorénavant si un quelconque organe d’information révèle un scandale touchant directement Macron dans l’année précédent l’élection ou il sera candidat , il sera possible de faire taire légalement le diffuseur. Cette loi permettant de trainer les informateurs immédiatement devant les tribunaux et d’apporter instantanément les preuves de leurs assertions. 

Assertions qui seront dûment pesées par des magistrats aux ordres et une presse du même tonneau. 

On n’en a pas accordé tant à Fillon qui à été , lui, mis en examen presque immédiatement par le pole financier du parquet. 

Personne n’a mis ne doute la presse de caniveau qui à lancé l’affaire. 

Dorénavant c’est l’apporteur d’information qui sera trainé devant la 17 ème chambre. 

Une toute petite différence qui transforme totalement l’esprit de la constitution ( ou ce qu’il en reste). 

L’auteur étant (peut être) de gauche , ces petites modifications ne l’ont pas ému en son temps (Ha, cette lutte contre le fascisme !!!). 

On est sur le toboggan du totalitarisme depuis l’arrivée de Hollande. Macron est son fils spirituel et il poursuit consciencieusement l’oeuvre. 

Encore 5 ans à ce régime et on vivra la venue de l’arbitraire. Le coup de la vaccination pas obligatoire qui vous transforme en zombie confiné est un bon exemple.

L’appétit venant en mangeant , on peut attendre les pires saloperies contre les libertés publiques dans le futur. 

Mais toujours pour la bonne cause. 

Cdlt 


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès