• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de genrehumain

sur Jacques Hamel, martyr de la République autant que de l'Église


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

genrehumain 24 juillet 18:53

"Le nom de Terreur rouge (en espagnol : est utilisé pour désigner, en Espagne, l’ensemble des actes de violence commis par différents groupes d’activistes républicains pendant la guerre civile espagnole des années 1930.

Hugh Thomas, dans « la guerre civile d’Espagne »  :

"en aucune époque de l’histoire européenne et possiblement du monde, on a pu constater une haine aussi grande contre la religion et tout ce qui était en relation avec elle".

Au sein de ce régime de terreur, la campagne déclenchée contre les Catholiques en juin 1936 fut particulièrement massive : 11 évêques, 4184 prêtres (dont des séminaristes), 2365 moines et des milliers de civils furent massacrés.  Tout laïc risquait d’être mis à mort pour simplement arborer au cou une médaille sacrée.

"Tous les prêtres sans exception avaient été tués dans des diocèses tels que celui de Barbastro.

"


"Dans la zone rouge le culte est interdit, les églises sont détruites ou transformées en dépôts ; on assassine des catholiques, prêtres et religieuses ; toutes les propriétés ecclésiastiques sont saisies ou expropriées. Des milliers d’œuvres arts d’une valeur incalculable sont détruites, perdues à tout jamais.« 

. »On compte environ 7 500 prêtres et religieuses victimes de ces massacres".

https://www.la-guerre-d-espagne.net/persecution-religieuse/articles.php?lng=fr&pg=22

https://fr.wikipedia.org/wiki/Martyrs_de_la_guerre_d%27Espagne


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès