• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de jjwaDal

sur Le Conseil constitutionnel signe l'acte de décès de la République


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

jjwaDal jjwaDal 5 août 20:14

La constitution a été conçue par une élite pour garantir l’asservissement du peuple et son chapeautage par des représentants qui ne représentent pas les intérêts du peuple. Donc les gardiens de la constitution n’avaient aucune raison de désavouer le gouvernement.
Malgré cela la décision est ahurissante car elle oblige des personnes à participer sous la menace à une expérience médicale à l’issue incertaine et aux résultats mitigés (la vaccination protégeant dans une large mesure des formes graves, mais nullement de la contamination et de la contagion).
Un précédent qui aspire à avoir des suites.
Le laisser passer sanitaire même marginalement retoqué est aussi grotesque, vu qu’il fait deux groupes d’individus aux droits différents non sur des bases médicales (les uns contagieux, les autres non), mais sur une base administrative (les uns avec « laisser passer », les autres sans...).
Toutes ces foutaises auraient pu avoir un sens si la « vaccination » protégeait de la contamination et de la contagion. Or, si elle semble offrir un bonus, il n’en est rien.
Comme ce fut le cas dans le foyer important qui a été détecté lors de la fête nationale dans le Massachusett (centaines de personnes contaminées dont 74% étaient « vaccinées » avec une charge virale identique aux non vaccinés), cette croyance qu’un « laisser passer » vaut un test sérologique négatif va avoir des résultats prévisibles.
Aucune décision politique ne peut violer les Lois de la physique ou rouler la Nature dans la farine. Plus dure sera la chute.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès