• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Lampion

sur Le roman d'espionnage français


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Schrek Lampion 6 août 08:54

En fait, le roman d’espionnage est un des nombreux itinéraires qu’emprunte ladoxxa pour atteindre sa cible : imposer sa version qui n’est rien d’autre que l’idéologie dominant, et renforcer par la création de ces demi-dieux une mythologie modern, qui a été évincée depuis par la « guerre des étoiles » et la lutte du bien contre le mal pour coller à la mondialisation.

L’auteur explique dès le début de l’article que le héros est toujours un agent spécial patriote audacieux. D’ailleurs, en effet, le titre du best seller des James Bond était : (au service de sa Majesté  O.H.M.S. On His Majesty’s Service).

Dans la vraie vie, je ne suis pas sûr que les agents de la CIA ou du MI6 soient des « patriotes », voire de nationaux. Ce sont des mercenaires, des aventuriers à l’image de ce qu’étaient Barry Lyndon ou Casanova en leur temps, même si les bios de ces deux personnages ont été elles aussi largement romancées.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès