• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Bertrand Loubard

sur Pourquoi nous, non-vaccinés et « complotistes », sommes pris pour des fous par nos amis, notre famille, et beaucoup d'autres


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Bertrand Loubard 2 novembre 2021 21:10

Merci pour votre texte.
Mes frères et sœurs « injectés » (de ma génération pré-baby-boom) m’ont demandé poliment de ne plus venir les rencontrer (même autour des tombes de nos parents) compte tenu qu’étant en bonne santé, asymptomatique et non-injecté, je représentais un risque quasi certain de causer leur mort. Je leur ai dit que j’avais signé la déclaration préalable à l’euthanasie et au refus de l’acharnement thérapeutique. (Ce qui peut se « faire » en Suisse et en Belgique même pour des Français non-résidents de ces nationalités, par exemple, comme Faustine Nogherotto, Anne Bert. Cfr. : https://www.admd.be/non-residents/) J’estimais donc courir effectivement moins de risque qu’eux de mourir de la Covid puisque la contagiosité potentielle qu’ils présentaient était plus grave pour moi, qui était « euthanasiable ». Par contre, je trouve plus civique, par mon attitude, de libérer un lit dans les urgences et donc de laisser la place aux jeunes en quelques sortes. De plus je n’émargerai pas à la Sécu pour les trois (ou quatre) doses d’injection VGM (Virus génétiquement modifiés) à 50 €/« pièce » (et à - 40°C). Mais il semble bien que pour certains, il soit plus « citoyen responsable », que les 80 ans et + , restent quatre semaines en soins intensifs et réanimation plus trois mois en rééducation pré-mortem .... du moins en terme de PIB.
Bien à vous.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès