• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Jean Dugenêt

sur Période historique en géopolitique : fin de partie pour l'occident !


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Jean Dugenêt Jean Dugenêt 21 septembre 2023 11:52

@l’auteur

Vous faites un long exposé d’où la lutte des classes est totalement absente. Or, c’est pourtant le moteur principal de l’histoire. Le fait que des capitalistes dans le monde entier cherchent en permanence à faire le plus possible de profits en exploitants des travailleurs est la première des données pour expliquer tous les conflits. Arrivé à son stade suprême, le capitalisme s’est transmuté en système impérialiste. La lutte entre les différentes puissantes impérialistes est une conséquence de la lutte des classes. Toutes ces puissances impérialistes, notamment les USA et la Russie ont en commun de défendre le capitalisme. Elles ont en détestation les révoltes ouvrières, les luttes émancipatrices des travailleurs, le communisme... De ce point de vue Poutine et les dirigeants américains sont complètement d’accord. Ceux que vous décrivez comme des ennemis sont en fait des concurrents ou des adversaires mais ils sont prêts à s’unir pour lutter contre les peuples qui remettent en cause le capitalisme dans leur lutte émancipatrice. Ils le font sans vergogne.
Poutine et les américains ont agi ensemble pour massacrer le peuple syrien (plus de 300 000 morts) afin de briser sa révolte qui intervenait dans la lignée du printemps arabe. Vous tombez à ce sujet dans l’énorme panneau de leur propagande commune visant à faire croire qu’ils étaient motivés par la lutte contre l’Etat islamique. Ne voyez vous pas la disproportion entre le nombre de morts et une prétendue lutte contre l’Etat Islamique. Ils étaient d’accord ensemble pour faire de cette prétendue lutte contre le terrorisme le moteur de la répression internationale contre toutes les luttes émancipatrice.

Poutine n’avait que des propos élogieux au sujet de l’OTAN jusqu’en 2002 quand ce tournant a été pris. Poutine a accepté l’invasion de l’Irak et les américains ont laissé Poutine massacrer en Tchétchénie. Ce fut la période la « Global War » qu’ils ont mis en œuvre ensemble. Les poutinolâtres imbéciles en sont encore à croire que Poutine et l’OTAN sont des ennemis. Avec leur raisonnement binaire, ils ne voient que des défenseurs de l’impérialisme yankee chez ceux qui ne défendent pas Poutine.

Vous ne voyez pas que Poutine avait, de fait, l’accord des USA pour envahir l’Ukraine. Cela a pourtant été révélé dans la presse mais, même sans cela, une analyse lucide de la situation internationale le montrait. Je rappelle cependant qu’un article du Washington Post du mercredi 17 août 2023 indiquait que les autorités américaines connaissaient les moindres détails des plans du Kremlin dès octobre 2021 (4 mois avant l’invasion). Le fait qu’ils aient laissé faire a bien valeur d’autorisation donnée à Poutine.

Cet article du Washington Post a fait sensation et il a été abondamment repris. (Voir tout ce qu’on trouve sur le web en tapant dans un moteur de recherche : Poutine avait l’autorisation des américains pour envahir l’Ukraine). Voici notamment ce que je trouve dans "Courrier International"  :

 "Au fil d’une enquête en quatorze chapitres, menée par une dizaine de journalistes à travers le monde et intitulée “Sur la route de la guerre”, The Washington Post révèle dans son édition du mercredi 17 août les coulisses des mois qui ont précédé la guerre en Ukraine. Le quotidien s’appuie sur le témoignage d’une trentaine de hauts responsables politiques, militaires et issus du milieu du renseignement, occidentaux et ukrainiens, dont certains s’expriment sous le couvert de l’anonymat. On y apprend que les services occidentaux, notamment américains et britanniques, étaient incroyablement bien informés, qu’ils avaient connaissance dans les moindres détails des plans du Kremlin et de l’intention de Moscou d’envahir l’Ukraine."

N’ayant pas saisi cela vous ne pouvez pas comprendre le tournant qui s’opère actuellement. Soyez bien certain que Poutine et les dirigeants américains continuent à se concerter. Ils ont tenté de garder ensemble la maîtrise des règles du sordide jeu qui s’appelle « La guerre en Ukraine ». Mais ces règles évoluent...

(à suivre)


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès