• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de MIFSUD

sur Europe : rendez-vous en 2009


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

MIFSUD (---.---.244.78) 26 mars 2007 14:17

Vieux militant de la cause européenne, la célébration du 50ème anniversaire du Traité de Rome, marque un espoir dans l’évolution culturelle du monde.D’autant que le phénomène européen s’est bâti à contre-courant de toutes les évolutions culturelles vécues à ce jour. Je m’explique : Alors que les grandes évolutions culturelles ayant abouti à des institutions enracinées dans l’histoire des peuples ont été initiées par les peuples ( les hommres) la naissance et l’enracinement des institutions européennes ont d’abord été élaborés par des EXPERTS puis proposées voire imposées aux hommes. Or ,de quelque façon que l’on aborde l’histoire culturelle de l’Humanité ce sont les hommes qui ont fait les institutions et non l’ inverse.D’où les difficultés de l’actuelle Union européenne où l’on entend que des institutions venues d’un sommet souvent impersonnel et dénommé « BRUXELLES » ,soient acceptées par les peuples qui n’y ont participé en rien. Et qui plus est, faute d’une pédagogie adaptée, n’y comprennent souvent rien ! En outre, que dire du fait que ces mêmes représentants de partis politiques nationaux et européens qui ont voté telle ou telle directive à BRUXELLES la voient vertement et ouvertement critiquée dans leur propre pays par leurs propres amis politiques ! Tout cela manque de cohérence. Il importe, si l’on veut sauver cette grande et merveilleuse idée, revenir à des démarches simples et accessibles aux peuples que nous voulons convaincre , lesquels EUX ET EUX SEULS créeront de nouvelles institutions ou modifieront celles qui existent s’ils sont convaincus de leur bien - fondé. Qui ne voit que la seule chance de réformer les institutions européennes réside dans une démocratisation plus poussée du langage politique européen soutenu par une pédagogie de tous les instants pour que les peuples fassent leurs ,les initiatives proposées et les comprennent pleinement avant qu’elles n’entament un processus d’acceptation populaire dans chaque pays concerné. L’Europe n’a pas tellement besoin d’hommes POLITIQUES mais surtout,et rapidement, de PEDAGOGUES ouverts, généreux et capables de convaincre avant de songer à imposer.


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès