• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Gilles

sur 2030 : le big bang démographique


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Gilles Gilles 1er avril 2007 14:51

@ tovara

Bien sûr que nous survivrons même dans un monde dévasté grâce à la technologie et à l’instinct de survie, reste à savoir combien et dans quelle conditions !

Les hommes sont comme les rats. Voici, une expérience bien connue. Prenez 2 rats de sexe différents dans un espace fermé avec des ressources pour 100 individus. Ils vont se reproduire, croître puis arriver au delà des 100 rats, ils commenceront à se disputer les ressources tout en continuant leur croissance exponentielle. Au bout d’un moment, disons à 250 individus, la férocité des combats et la maigreur des ressources fera que la population va s’effondrer d’un coup à quelques rats....les plus forts. Et le cycle recommencera, sans fin !

Que fait l’humanité, si ce n’est la même chose ? Exploitation des ressources jusqu’à leur quasi instinction avant que quelqu’un ne commence à hurler dans le désert, combats incarnés par une concurrence exhacerbée entre les puissants (les autres quedalle..) et guerres pour la maitrise égoïste des ressources (terre arables, pétrole, métaux, eau...)

Finiront nous comme les rats ? C’est à dire à quelques millions...pour un nouveau départ


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès