• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile


Commentaire de Stéphane Dérobert

sur Pour en finir avec la « vérité » des sondages


Voir l'intégralité des commentaires de cet article

Stéphane Dérobert (---.---.223.198) 2 avril 2007 23:21

bonsoir,

Je trouve votre article très intéressant.

Ayant moi-même travaillé (très brièvement) pour un institut de sondage par téléphone, je vais me permettre de donner quelques précisions que je trouve importantes.

Tout d’abord concernant le fait que certaines personnes remettent en cause la véracité des sondages parce qu’ils ne prennent pas en compte tout le monde, notament les personnes sur liste rouge. Lorsque je sondait, les numéros que mes collègues et moi-même appelions étaient générés aléatoirement par un ordinateur (et pas piochés dans l’annuaire comme ça a été votre cas) ce qui nous permettait d’atteindre ces personnes. Mais aussi ce qui 90% du temps nous faisait tomber sur un faux numéro et 50% du reste nous donnait l’occasion de négocier et déployer toute la diplomatie dont nous étions capables afin d’expliquer à une personne sur liste rouge comment nous avions obtenu sont numéro.

Le plus difficile dans ce travail n’étant pas de convaincre quelqu’un de répondre aux questions (la plupart des gens sont ravis de donner leur opinion sur n’importe quel sujet un tant soit peu intéressant), mais d’avoir quelqu’un au téléphone qui corresponde à la catégorie de personne que l’on recherche.

Lorsque l’on complète 3 ou 4 questionnaires dans l’heure, on est satisfait. Ca laisse imaginer le nombre d’appels infructueux.

J’en profite donc pour passer un message : Lorsqu’on vous appelle pour un sondage, pensez à l’étudiant exténué au bout du fil qui prie pour que vous acceptiez de répondre à ses questions :)


Voir ce commentaire dans son contexte





Palmarès