• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Communiqués > France : la croissance économique pourrait atteindre 1,7 %

France : la croissance économique pourrait atteindre 1,7 %

L’économie française affiche une croissance de 0,5 % au second trimestre 2017, selon la troisième estimation de l’INSEE publiée fin septembre. Toutefois, la progression des investissements des entreprises reste insuffisante par rapport au premier trimestre.

La France affiche une croissance économique de 0,5 % au deuxième trimestre, selon l’INSEE qui a également revu à la hausse l’acquis de croissance pour 2017. Les estimations de l’INSEE confortent celles du gouvernement qui table sur un produit intérieur brut (PIB) de 1,7 % en 2017.

Une croissance de l’économie française de 0,5 % au deuxième trimestre

Boostée par la demande intérieure et grâce à la contribution positive du commerce extérieur et notamment aux exportations, la croissance économique a atteint 0,5 % au second trimestre 2017. En effet, la consommation des ménages a été particulièrement dynamique durant cette période, avec une hausse de 0,3 % après une quasi-stagnation en début d’année (+0,1 %). Les exportations ont quant à elles affiché un net rebond de 2,4 %, compensant ainsi la contribution des variations des stocks des entreprises négative et particulièrement volatile.

La seule ombre au tableau est la faible augmentation des investissements des entreprises. En effet, ces deniers ont enregistré une progression de seulement 1 % au deuxième trimestre 2017, contre 2,1 % au premier trimestre. Cependant, ce tassement était prévisible en raison de l’expiration en avril dernier, du dispositif de suramortissement fiscal des investissements productifs des entreprises. Cette mesure avait été mise en place par François Hollande pour inciter les industriels à investir en octroyant une déduction fiscale supplémentaire exceptionnelle de 40 %. Les dernières estimations de l’INSEE montrent également que la France peut compter sur un acquis de croissance de 1,4 % si l’activité stagnait au cours du second semestre. La banque de France table, elle, sur une croissance économique de 1,7 % pour 2017.

Le gouvernement révise sa prévision de croissance économique à la hausse

Le gouverneur de la Banque de France, François Villeroy de Galhau, a indiqué que la croissance de l’économie française pourrait atteindre 1,7 % en 2017, dans une interview accordée au Midi Libre. L’institution avait déjà relevé sa prévision de croissance du PIB à la hausse à deux reprises, en juin et juillet dernier, en précisant qu’elle pourrait s’établir à 1,4 % puis à 1,6 %. « La reprise économique est incontestable. Elle touche l'ensemble de l'Europe dont la France. Mais dans notre pays, la croissance n'est pas encore suffisante », ajoute le gouverneur.

Les nouveaux chiffres du gouvernement coïncident avec ceux des grandes institutions internationales qui ont également revu leurs prévisions de croissance du PIB à la hausse. Effectivement, le Fonds Monétaire International (FMI) prévoit une croissance de 1,6 %. L'Organisation de Coopération et de Développement Économiques (OCDE) conforte la prévision du gouvernement, en estimant une croissance à 1,7 % pour 2017.

Quid de la croissance économique mondiale ?

La croissance économique mondiale repart et devrait atteindre 3,5 % pour 2017, selon les prévisions de l’OCDE. L’organisme se réjouit du retour de l’activité dans la plupart des pays de la zone euro. La forte hausse de la production industrielle, de la consommation des ménages et des dépenses d’investissement associées à une augmentation des échanges commerciaux a amélioré la situation conjoncturelle des pays. Toutefois, l’OCDE souligne que les investissements sont insuffisants pour soutenir la croissance de l’activité. Elle appelle donc les banques centrales à poursuivre leur politique monétaire accommodante mais surtout à surveiller les évolutions sur les marchés financiers. L’OCDE précise que la valorisation des marchés boursiers est trop importante, susceptible d’entraîner de rapides retournements.


Moyenne des avis sur cet article :  (0 vote)


Palmarès



Partenaires