• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Des sandales qui nous donneraient presque des ailes...

Des sandales qui nous donneraient presque des ailes...

JPEG

Venu directement du grec, "sandalon", le mot "sandale" est très proche de son ancêtre hellénique...

Voilà un mot qui a traversé les siècles, resté proche du nom originel : on trouve ce terme dans les hymnes homériques, notamment dans l'hymne à Hermès : il désigne, dans ce texte, des sandales de bois fixées par des courroies.

 

Hermès, messager des dieux dans la mythologie grecque, possède des sandales ailées qui lui permettent de franchir les mers et les terres avec rapidité... Dans l'Odyssée, on le voit "nouer sous ses pieds ses divines sandales brodées de bel or".

Le terme utilisé par Homère est un autre mot "pédilon"qui désigne une semelle attachée sous le pied...

Le nom "sandalon" est employé, lui, dans les hymnes homériques, oeuvres moins connues.

Les Hymnes homériques sont, en fait, constitués d'une collection de trente-quatre courts poèmes épiques. 
 

Chacun des hymnes dédié à un dieu était destiné à être chanté par un aède en guise de prélude, avant de passer à une œuvre plus longue. Les Hymnes homériques varient par leur sujet, leur longueur, leur époque de rédaction, ils ont été écrits entre le VIIe s. av. J.-C. et le IVe siècle de notre ère : un ensemble hétérogène, disparate, une compilation de poèmes variés.
L'épithète "homérique", qui leur est attribuée, n'est due qu'à leur mètre commun, l'hexamètre dactylique, qui est le vers par excellence de l'épopée.

 

En grec ancien, le mot "sandalon" est de genre neutre, comme de nombreux noms d'objets. Le français a perdu ce genre ancien, mais en conserve quelques résidus dans des mots comme : "cela, ça, ce, l'utile, l'agréable..."

Le mot devenu féminin, en français, traduit une délicatesse, une élégance, un raffinement.

Le nom "sandale" nous séduit par ses sonorités de sifflante "s", de dentale éclatante "d", par sa voyelle nasalisée "an" qui restitue et suggère une forme de légèreté...

 

La sandale dénudée laisse voir le pied, lui donne une sorte de liberté.

Les sandales se portent en été, elles offrent une respiration, un bonheur de pouvoir marcher dans des chaussures aérées, légères.

On oublie, alors, les carcans des chaussures fermées, on se libère des contraintes de l'hiver, on retrouve un confort oublié, une respiration nouvelle.

 

Les sandales prennent des formes diverses : élégantes, confortables, elles nous apportent des possibilités infinies.

Souples, légères, colorées, les sandales sont un des bonheurs de l'été, une libération !

Spartiates, tongs, mules, nu-pieds, elles se déclinent en plusieurs modèles.

Les tongs connaissent, ainsi, un succès considérable, dans la mesure où le pied est complètement dénudé.

Les spartiates sont nommées ainsi, en raison de leur simplicité, car la ville grecque de Sparte était réputée pour ses moeurs austères.

 

Voilà un mot connu des grecs, "la sandale", qui désigne une réalité encore moderne : j'aime ce mot venu d'ailleurs, d'une autre époque, mais si actuel !

Ce mot nous parle du passé, du présent, il évoque la langue grecque à laquelle on doit tant de mots de notre vocabulaire !

 

Il nous ramène vers un passé mythique, rempli de dieux et de déesses, il nous fait remonter aux sources de notre langue, à nos origines...

Les grecs de l'époque homérique portaient déjà des sandales : ils nous ont légué le mot et cet objet pratique, aéré, qui nous donnerait presque des ailes !

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/2015/07/des-sandales-qui-nous-donneraient-presque-des-ailes.html

 

Vidéo :

 


Moyenne des avis sur cet article :  1.6/5   (25 votes)




Réagissez à l'article

39 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 1er août 14:48

    « Le mot devenu féminin, en français, traduit une délicatesse, une élégance, un raffinement.  » 

    comme les mots « guerre », maladie« ,  »horreur« , »trahison« , »grossièreté", etc.

    A part ça, pourquoi ne pas avoir évoqué la sandale d’Empédocle  ?


    • rosemar rosemar 1er août 15:06

      @Séraphin Lampion

      Mon propos n’était pas de faire un article philosophique... non, je voulais évoquer ce mot qui paraît très moderne mais qui a des origines anciennes...
      « guerre » ? un mot où dominent les gutturales, « horreur » ? même chose.... dans « maladie, trahison, grossièreté », on n’entend pas le « e » final.


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 1er août 15:18

      @rosemar

      dans « sandale » non plus, ce n’est pas sandanleu
      d’ailleurs, on n’entend pas de « e » final dans beaucoup de mots , comme pour le « a » latin
      en français, il s’agit d’une convention graphique, pas orale, ni phonétique.


    • The White Rabbit The White Rabbit 1er août 15:22

      @Séraphin Lampion

      Par contre dans le sud on dit un peuneu et non un pneu.
      C’est une exception smiley


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 1er août 15:25

      @The White Rabbit

      et à Strasbourg, quand on dit « tête-de-noeud » qui est bien un mot féminin, on entend bien le « e » à la fin alors que la dernière lettre est un « d ».


    • Xenozoid 1er août 15:33

      @Séraphin Lampion

      c’est a cause de la difference entre d et t



    • rosemar rosemar 1er août 21:30

      @Séraphin Lampion

      Mais la graphie est importante : même quand on prononce le mot, on y pense...


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 2 août 08:24

      @rosemar

      Lecture de vacances : lien


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 1er août 15:01

      Savez vous courir avec des tongs ? Perso je sais...


      • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 1er août 17:57

        @Aita Pea Pea

        Ma voisine aussi aime bien courir avec des tongs : lien


      • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 1er août 23:17

        @Séraphin Lampion

        Bahh 18 ans d’utilisation en Polynésie..


      • The White Rabbit The White Rabbit 1er août 15:10

        Monsieur et Madame Tonga (qui habitent l’Estaque) ont un fils ? 

        réponse : Amédée


        • Il fut un temps où le pied dénudé aurait fait scandale. Hermès portait une pétase. Les femmes dénudées de l’époque heureusement n’étaient pas qualifiées de pét...ses, mais de Messalines. L’élégance des mots se perd. Lire l’Etoile Ebsynthe d’Alfred Jarry. C’est un peu HERMEtique. Et il faut des sandales de velours pour naviguer dans le texte.


          • rosemar rosemar 1er août 21:28

            @Mélusine ou la Robe de Saphir.

            Le mot « pétase » est masculin : un chapeau rond dont se coiffaient les voyageurs...

            https://fr.wikipedia.org/wiki/P%C3%A9tase


          • ETOILE « A »bsynthe. ou Messaline d’Alfred Jarry.


            • @Rosemaria-mare

               « Guerre est un mot à consonance gutturale »...certes !

               Cependant avec la sandale nous voilà à nouveau sur le pied de naguère...non  ? smiley


              • Slipenfer 1er Slipenfer 1er 1er août 22:32

                C’est bien une tribune pour les filles,elles peuvent causer godasses et petites culottes. smiley


                • rosemar rosemar 1er août 22:34

                  @Slipenfer 1er

                  Mais, qu’est-ce que vous faites ici ??


                • Slipenfer 1er Slipenfer 1er 3 août 09:52

                  @rosemar
                  Je fait le sale môme qui écrase son pif sur la vitrine...lol...

                   smiley  smiley

                • 6 ruses de sioux myrrhe-lit-on 1er août 22:44

                  que vous aimliez pas la phonetique est une chose , 

                  que vous ne l’ ecriviez pas en grec encore une autre 

                  ... mais soyez sympa metez au moins l’ accent et le i vous la reine autoproclamé de l’ orthographe ....

                  σανδάλιον (sandálion).


                  • rosemar rosemar 1er août 22:54

                    @myrrhe-lit-on

                    σανδάλιον (sandálion) est une forme de diminutif du mot σάνδαλον, sándalon !!


                  • 6 ruses de sioux myrrhe-lit-on 1er août 23:04

                    @rosemar

                    tout a fait , et cette fois ci vous avez mit l’ accent a la bonne place dans la transcription latine smiley

                    d’ aileur si quelqu’un de fort en grec passe dans le coin , il nous expliquera peut être pourquoi l’ accent change de place si facilement ... 


                  • rosemar rosemar 1er août 23:20

                    @myrrhe-lit-on

                    Il n’y a que 3 places possibles pour l’accent : la finale, la pénultième ou l’antépénultième... c’est comme un signe orthographique...


                  • 6 ruses de sioux myrrhe-lit-on 1er août 23:36

                    @rosemar

                    c’ est surtout une accentuation qui ratache l’ orale a l’ ecrit .
                    il se declinait en baryton (grave finale) , perispomene en finale et anteprisppomene antefinal:penultieme , l’ aigu lui pouvait etre placer sur les trois syllabe (en Oxyton , Paroxyton , Proparoxyton)

                    c’ est bien plus que de l’ orthographe c’ est le merveilleux de la vrai phonetique smiley


                  • 6 ruses de sioux myrrhe-lit-on 1er août 23:37

                    @rosemar

                    mais ca ne repond pas a ma question , pourquoi est t’ il mutable sur un mot de la même racine ... 


                  • rosemar rosemar 1er août 23:41

                    @myrrhe-lit-on

                    L’accent aigu ne peut pas se trouver au delà de l’antépénultième : il redescend sur σανδάλιον (sandálion).


                  • 6 ruses de sioux myrrhe-lit-on 2 août 00:03

                    @rosemar
                    oui c’ est bien parce que le i passe le mot a 4 syllabe ...
                    Vous voyez que quand vous voulez ca releve le niveau :)

                    Vous avez honetement gagné le point , bonne soirée :)


                  • caillou14 rita 2 août 09:04

                    Sympathique article de saison..je plusse !


                    • Septime Sévère 2 août 23:05

                      Rosemarre, t’as pas sandale ? 


                      • Slipenfer 1er Slipenfer 1er 3 août 09:54

                        Ta pas cent dalles... ?


                        • Slipenfer 1er Slipenfer 1er 3 août 09:56

                          C’est une chose sur,à l’armée tu peut fait 100 pompes.


                          • zygzornifle zygzornifle 3 août 10:21

                            Le mougeon préfère le scandale aux sandales …. 


                            • zygzornifle zygzornifle 3 août 11:30

                              Sandale a l’amirauté ...


                              • ETTORE ETTORE 3 août 11:52

                                Bonjour Rosemar.

                                Pour un petit raccourci...en.....

                                SANDalles légères pour la plage de sable....

                                Y aurait il un rapport avec le terme anglais SAND  ? Avec un dérivé Allemand de StrAND .... toujours ces grains de sable insinueux entre les orteils....blablateurs !


                                • ZenZoe ZenZoe 3 août 12:07

                                  Votre article est tourné de telle façon qu’il donne l’impression que les Grecs ont inventé la sandale. Ce n’est pas le cas. Leur invention en revient officiellement aux Egyptiens (même si le mot qui nous est resté est d’origine grecque).

                                  Quant aux autres formes de chaussures ouvertes, elles étaient connues des hommes bien avant les Grecs, il y a environ 40 000 ans au moins en Chine, et probablement bien avant en Afrique.


                                  • rosemar rosemar 3 août 12:30

                                    @ZenZoe

                                    « La sandale est l’un des plus anciens modèles de chaussures existant. La plus vieille paire connue a 10 000 ans. Il s’agit d’un exemplaire en armoise tressée, retrouvé dans la caverne de Fort Rock, dans l’Oregon. »

                                    https://www.vogue.fr/mode/article/sandales-histoire-mode-chaussures-ete

                                    Je n’ai jamais dit que les Grecs ont inventé la sandale. En revanche, j’analyse les origines du mot, son étymologie : comme beaucoup de mots, la « sandale » vient du grec ancien !


                                  • mmbbb 3 août 12:43

                                    « La sandale dénudée laisse voir le pied, lui donne une sorte de liberté. » la sandale dénudée est au pied ce que le string est a la fesse !

                                    Pendant vos vacances , vous devriez lire le livre du professeur C PERRONNE , une pointure en épidémiologie et non une sandale dont la propension est d avancer des propos péremptoires .


                                    • J’me suis laissé dire (sans rien faire pour m’y opposer ) ,que dans le Péloponnése la sandale était une sorte de spartiate ?

                                       Achille aurait -il commis l’erreur d’aller guerroyer en touriste va pieds- nus plutôt que chausser ses rangers...bigre  smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité