• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Humour et passion du cheval dans un spectacle flamboyant...

Humour et passion du cheval dans un spectacle flamboyant...

 

JPEG

Le spectacle s'ouvre sur l'air le plus célèbre de l'opéra de Bizet, Carmen... Et le toréador rentre en scène dans son habit de lumière, rouge et or.

Concentré, il se signe, avant d'entrer dans l'arène, puis il avance, triomphant, saluant la foule.

 

Il fait alors virevolter sa cape, et la chorégraphie commence, le toréador mime la corrida, il simule des passes... en hurlant... tandis que la foule crie : "Olé !".

 

Bien sûr, il s'agit, là, d'une parodie de corrida : le toréador, petit, ressemble à un enfant, ses gestes sont caricaturés, outranciers.

 

Puis, un magnifique cheval rentre en scène, robe luisante, crinière échevelée...

Et la parodie de corrida se poursuit et devient danse subtile... un ballet se met en place entre l'homme et l'animal, ponctué par la musique.

 

Que j'aime cette corrida pacifique et harmonieuse !

Muni de deux banderilles, le clown fait danser le cheval, le guide dans ses mouvements... il se hisse sur sa monture, et caracole sur la piste.

L'animal finit par se rouler de plaisir sur le sol... magnifique image d'un cheval qui s'abandonne au bonheur de la détente.

Un autre clown vient mimer la corrida, en jonglant, cette fois, avec un diabolo : sous les pitreries et les grimaces, on perçoit toute l'habileté et la virtuosité du jongleur.

Un poney, par sa position sur une planche, crée un effet de balancier.

Jeu de cubes, jeu de cerceau, saut d'obstacle, le spectacle se poursuit dans le rire et la bonne humeur.

Le poney s'effondre soudain devant l'obstacle : le maître de cérémonie essaie de le ranimer, par un bouche à bouche.

Puis, le jongleur revient avec des gobelets, des couteaux, des torches enflammées.

Soudain, place à l'harmonie d'un pas de deux : Hervé Morel et Laetitia font danser leurs chevaux... Les montures, parfaitement synchronisées, se livrent à un ballet somptueux.

Des pitreries encore, avec un cheval qui pousse son dompteur, le bouscule...

L'apprentissage du saut d'obstacles donne lieu à des scènes amusantes : le cheval rétif refuse le saut, passe à côté ou s'effondre sur place...

Puis, il montre soudain sa vivacité et son aptitude à franchir des obstacles.

Hervé Morel revient, monté sur son étalon et fait danser son cheval autour de 4 Arlésiennes en costume soyeux.

Beauté, élégance de ce ballet magique !

Ultime pitrerie : le clown Jo essaie de monter sur son cheval, il s'interrompt sans cesse, en enlevant sa veste, une deuxième, une troisième, sa chemise... il fait une cabriole et finalement enfourche sa monture et se livre à un exercice de haute voltige : pirouettes, cavalcades avec le cheval, position renversée...

 

Merveilleux spectacle qui fait alterner rires et splendeur du geste, humour et beauté de l'animal !

 

 

Spectacle donné par Les Arenos...

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/2018/05/humour-et-passion-du-cheval-reunis-dans-un-spectacle-flamboyant.html

 

Vidéos :

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.31/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

106 réactions à cet article    


  • Fergus Fergus 19 juin 11:51

    Bonjour, Rosemar

    Un spectacle pathétique ! Pauvres chevaux, si beaux dans leur prestance sauvage, et si pitoyablement exploités dans des scénographies avilissantes pour sa noblesse animale !


    • rosemar rosemar 19 juin 12:06

      @Fergus

      Encore ! Vous ne percevez même pas la complicité entre l’homme et l’animal ?
      C’est ici une façon de mettre en valeur les chevaux dont on perçoit l’intelligence et la volonté...

    • Self con troll Self con troll 19 juin 12:10

      @rosemar
      Fergus aime les chevaux quand ils sont sous le capot, et encore il les bride.


    • Clocel Clocel 19 juin 12:22

      @rosemar


      Pour Fergus, c’est Bartabas ou rien, la fantomatique voleur de poules sous-exposé !? smiley



    • Fergus Fergus 19 juin 13:46

      Bonjour, Clocel

      Bartabas, c’est encore pire !

      Je préfère encore, et de loin, les chevaux de course.


    • Self con troll Self con troll 19 juin 13:51

      @Fergus
      Ouais ...
      Savez-vous qu’on casse la plupart des chevaux de course en les mettant à l’entrainement alors qu’ils sont en pleine formation ?
      Ceux que vous voyez sur les champs de course sont les précoces ou les phénomènes, rarement des animaux élevés dans le respect de leur croissance.
      Les autres sont dans votre assiette.
      Un peu comme les gymnastes à une époque (malheureusement pas révolue partout.)


    • Mekissê Mekissê 19 juin 14:27

      @Fergus

      Absolument Fergus
      Je n’ai jamais vu plus affligeante contre vérité que l’éloge ahurissant de Rosemar à la maltraitance des animaux de cirque ?
      Bartabas comme les autres...avec cette touche de mondanité/people qui s’y croit qui le rend encore plus détestable.


    • rosemar rosemar 19 juin 14:59

      @Mekissê


      Mais, enfin, il suffit de regarder ces chevaux : ils sont magnifiques, comment pourraient-ils être maltraités et malheureux ?

    • Self con troll Self con troll 19 juin 15:42

      @rosemar
      J’ajoute à mes considérations sur les chevaux de course que l’hécatombe que je dénonce a pour raisons essentielles le mercantilisme et le rêve insensé de certains.

      Rien à voir dans les spectacles dont vous parlez, surtout financièrement.

      On peut se réjouir de la domination hautaine d’Ourasi, du dilletantisme de l’anonyme qui reste au chaud dans le peloton. Mais le top, c’est d’obtenir la coopération du cheval réformé pour mauvais caractère.


    • Fergus Fergus 19 juin 17:25

      @ rosemar

      Ceux de Bartabas, du Cadre noir de Saumur ou de l’Ecole espagnole de Vienne sont également magnifiques, mais ils ne vous disent rien de leurs souffrances. Je vous invite à relire cet article dans lequel je retranscris le vécu de spécialistes du cheval :

      "Non à l’équitation de « haute-école » !"


    • rosemar rosemar 19 juin 17:55

      @Fergus

      Les chevaux de ce spectacle sont soignés, nourris, bichonnés, et je le rappelle :



      Voici ce que dit un spécialiste de l’art équestre : « on ne peut éduquer un cheval par la contrainte.... seule une gymnastique bien menée peut en faire un compagnon agréable et docile... »

    • Self con troll Self con troll 19 juin 17:58

      @Fergus
      Pourquoi nous ramener les chevaux de Saumur ? On vous a répondu à l’époque.

      Regardez bien les vidéos, vous verrez rosemar dans le public. La pluie a alimenté la fontaine du jardin, De la tour Magne on ne me voit pas lui faire du gringue. Vous voudriez qu’elle me dénonce pour harcèlement ?

      Quand aux chevaux, ils ont l’air de chercher la sortie ?

      J’aimerais bien que vous transmettiez mes remarques ci-dessus à BB, après examen attentif bien sûr.


    • rosemar rosemar 19 juin 19:26

      @Self con troll

      Et, en plus, les clowns se livrent à une parodie de la corrida !

    • Fergus Fergus 19 juin 19:53

      @ rosemar

      « on ne peut éduquer un cheval par la contrainte.... seule une gymnastique bien menée peut en faire un compagnon agréable et docile... » »

      Vous m’avez déjà sorti cette citation, contredite à Saumur même par des experts en équitation de haute école ! Allez donc y faire un tour et renseignez-vous !


    • rosemar rosemar 19 juin 20:58

      @Fergus

      La citation que j’ai reproduite vient du commentateur de ce spectacle, qui est un spécialiste de l’art équestre... 

    • Fergus Fergus 19 juin 21:50

      @ rosemar

      C’est comme si un commentateur sportif jurait la main sur le cœur qu’il n’y a dans le sport ni dopage ni magouilles financières !


    • rosemar rosemar 19 juin 21:55

      @Fergus

      En l’occurrence, le dopage et les magouilles financières, ce serait plutôt pour les courses de chevaux, que vous préférez, vous l’avez dit plus haut...

    • Self con troll Self con troll 19 juin 22:09

      @rosemar
      Ne nous obstinons pas, offrons à Fergus une course en short


    • arthes arthes 19 juin 23:20
      @rosemar

      On ne peut éduquer un cheval par la contrainte...Gymnastique bien menée etc...(qu’il faut)

      Donc la chambrière, et tout l’ attirail l ci dessous, ça sert à rien ou alors ça sert à la gymnastique et ça fait pas mal...Ce n’est pas une contrainte....Le cheval a droit à des cours de gym ?
      1, 2 3 extension, 4,5,6 cabrage....Gym menée au rythme du fouet...


      Avez vous essayé d’appliquer cette gymnastique sur votre petit corps délicat ?
      Juste quelques petits coups bien cinglants d’une lanière de cuir ?




    • rosemar rosemar 19 juin 23:35

      @arthes

      Tout dépend comment on utilise ces instruments, bien sûr : un bon cavalier s’en sert comme un prolongement du bras, il me semble...

    • arthes arthes 19 juin 23:51

      @rosemar
      cela reste des instruments coercitifs.


      Mieux vaut savoir s en servir c est certain pour ne pas blesser l animal lors du dressage, ou l achever lors d une galopade ou il serait quasi mort d épuisement.

      En fait, j aurais plus volontiers admis que C est la relation qui s établie entre l homme et l animal qui permet d obtenir de bons résultats plutôt que de la gym bien menée qui n occulte pas l idée de contrainte en fait.



    • Self con troll Self con troll 20 juin 07:54

      @arthes
      S’il fallait vraiment faire une comparaison avec l’homme, il faudrait comparer le fouet du montreur de cheval à l’objectif du photographe devant la starlette.

      Mais on n’oblige personne à l’équitalyse.


    • Fergus Fergus 20 juin 08:49

      Bonjour, rosemar

      Je ne défends pas la moralité des courses de chevaux, cela va de soi.

      Pour ce qui est de votre constance à refuser d’admettre les contraintes et les souffrances infligées aux chevaux dressés à des postures antinaturelles pour se produire dans des scénographies très éloignées de ce que sont les attitudes normales de ces magnifiques animaux, c’est ce proverbe qui s’impose : « Il n’est pire aveugle que celui qui ne veut voir ! »


    • Self con troll Self con troll 20 juin 08:54

      @Fergus
      Exusez-moi, mais vu comme vous répondez à mes arguments, je vous trouve franc comme un âne qui recule


    • rosemar rosemar 20 juin 09:06

      @Self con troll

      Bien observé !

    • arthes arthes 20 juin 09:28
      @Self con troll
      C’est une comparaison d’un autre ordre.
      Le cheval serait il cabotin ?

      Bon, sinon, sérieux, et je ne veux pas juger, mais la mèche d’un fouet sur une croupe, alors que le cheval craintif ne s’y attend pas, c’est tout de même de la douleur infligée pour dresser et donc contraindre ?

      Ou alors explique moi à quoi cela sert une chambrière , avant de servir à montrer le cheval ?


    • Self con troll Self con troll 20 juin 10:05

      @arthes
      Oui, le cheval est cabotin.

      JM.Imbert, qui ne doit pas souvent donner un coup à ses chevaux (je parierais jamais) dit : dans les cas extrêmes (cas d’un cheval qui ne veut pas se coucher parce que le sable est légèrement humide) je prends la chambrière, et là je deviens le chef incontestable.

      Pour vérifier que tu ne lui veux pas de mal, le cheval vient mordiller la chambrière.

      Un bon meneur, dans la tradition, est celui qui est capable de tuer une mouche sur l’oreille de son cheval.

      Si contrainte il y a, elle est donc beaucoup plus psychologique que physique.

      Je parle de l’époque actuelle, pas du temps du cheval-outil, où des tas de pratiques peu glorieuses étaient courantes. Mettre une trempe, par exemple, c’est frapper le cheval jusqu’au point où, pour évacuer le stress, il se met à dégouliner de sueur. Certains pensent qu’en arriver là une fois permet de soumettre le cheval pour la vie. Je n’y crois pas, ne serait-ce qu’à considérer le nombre d’accidents dus à la rébellion de l’animal.

      Je n’entre pas dans les considérations politiques, sur lesquelles Fergus bloque inconsciemment. En certains temps, si le cheval n’était pas respecté, le soldat était chair à canon, c’était pas beaucoup mieux.
      La haute-école est l’héritage des écuyers dont une des missions était de préparer un cheval brillant et sans danger pour le roi.


    • arthes arthes 20 juin 10:17
      @Self con troll
      J’ai un ami qui organisait des spectacles médiévaux sur le sarladais, avec figurants et ses propres chevaux.....Avec défilé en costumes , un peu de démonstration de « pas de danses » et pour finir , joutes médiévales.

      C’était plutôt somptueux, magnifique même, et les chevaux « portaient beau ».
      Il ressortait un coté « sauvage, noble et puissant » à l’ensemble.
      Peut être que j’en pinçais un peu pour cet ami, je l’avais surnommé « Robert d’Artois », assez le style, dans ses réels combats. 



    • marmor 20 juin 11:01
      @rosemar
      Attention Rosemar  ! FERGU A TOUJOURS RAISON, c’est LUI et LUI SEUL qui détient la vérité, il vous l’a expliqué dans un article sur les écoles de dressage, et vous continuez à douter ? C’est inadmissible ! Attention, bientôt vous aurez droit, comme toute argumentation, aux adjectifs Pathetique, grotesque….On ne conteste pas les avis et prises de position de Fergus !! Tenez vous le pour dit 

    • Self con troll Self con troll 20 juin 11:16

      @marmor
      Oui, remercions Fergus d’avoir encore la force de sortir d’Avox et de ses ressasses, pour nous rapporter les avis éclairés de ceux qui savent, imprimés pour toujours dans les articles relatant ces divines rencontres hors les murs.


    • Fergus Fergus 20 juin 11:35

      Bonjour, marmor

      Je ne savais strictement rien des conditions de dressage des chevaux avant de séjourner il y 2 ans à Saumur où j’ai rencontré des spécialistes de ce dressage, dont un militaire retraité de l’ENE (Ecole nationale d’équitation) chez qui j’ai été hébergé quelques jours. Ce sont ces personnes qui m’ont ouvert les yeux sur les pratiques du dressage. Ce n’est donc pas un avis personnel que je relaie, mais celui d’experts de la question, ce que vous n’êtes pas plus que moi ! Du reste, il suffit de chercher sur le web des informations sur ce sujet pour valider les avis de ces personnes.

      Pour ce qui est de vos incessants persiflages à mon égard, sachez que, dans le pire des cas, ils me font sourire ! smiley


    • Robert Lavigue Robert Lavigue 20 juin 11:53

      @Fergus

      Faut pas vous énerver comme ça !
      Tout le monde sait que vous ne relayez que la Seule Vérité Vraie sortie de la bouche des innombrables experts (juristes, chercheurs, musulmans agnostiques, voisins, agriculteurs de la famille, gendarmes, concierge de la cousine de votre belle-fille) que vous fréquentez...


    • Fergus Fergus 20 juin 12:52

      Bonjour, Robert Lavigue

      Des vérités très largement remises en cause par les vérités alternatives que vous assénez de manière péremptoire, du haut de votre morgue de « sachant où se situent les vraies valeurs ». smiley

      Rassurez-vous, vous ne lirez jamais rien de ma part sur des sujets comme la mécanique, la cuisine, ou l’exploration spatiale, domaines où je suis totalement ignare ! smiley


    • marmor 20 juin 13:27
      @Fergus
      sachez que, dans le pire des cas, ils me font sourire ! 

      C’est le but  ! Nous les omniscients, évitons de nous prendre trop au sérieux !!!!

    • alinea alinea 20 juin 13:59

      @arthes

      Hempfling s’en sert, mais arthes l’amie des bêtes s’offusque !

    • arthes arthes 20 juin 18:03
      @alinea
      Arthes se pose des questions sur la mise en pratique de la formulation d un spécialiste de l’art équestre relayée par Rosemar ;  : « on ne peut éduquer un cheval par la contrainte.... seule une gymnastique bien menée peut en faire un compagnon agréable et docile... »
      Rosemar que je profite de taquiner au passage (ben oui,)

      Si je m’étais offusquée, j’aurais parlé de maltraitance animale, ce n’est pas le cas.

      D’ailleurs j’ai bien précisé que plutôt que de gymnastique bien menée, mettre en avant la relation qui s’établie entre l’animal et l’homme me parle davantage.

      Voyez vous, je suis néophyte, donc je pose des questions sur l’emploie de la chambrière , et Self à commencé par m’apporter un éclaircissement, et je découvre qu’elle n’est pas forcément utilisée comme le moyen de coercition qu’elle laisse paraître être..
      Ma question était donc légitime, pas la peine de s’en offusquer.

    • alinea alinea 20 juin 19:43

      @arthes

      Eh bien voilà, c’est bien !
      Il y a un truc qu’il ne faut pas oublier, c’est que les chevaux adorent jouer avec nous, ils nous aiment, et il ne faut surtout pas les trahir.
      Il y a un auteur américain, Budiansky, qui a écrit un livre superbe et érudit sur les chevaux, et il dit, en début d’ouvrage, que l’Homme et le Cheval sont mariés, sans l’homme ce cheval, tel qu’il est là, n’existerait plus depuis longtemps.
      Le cheval est très généreux, et même les chevaux de bartabas, qui lui donnent plus que tout, ont une vie heureuse car ils sont nombreux à se battre pour leur faire vivre une retraite heureuse, à cinq ou six ans, après leur premier et unique spectacle.

    • kalachnikov kalachnikov 20 juin 19:54

      @ alinea

      Le moment que je préfère c’est quand l’homme jouit : ’c’est mon oeuvre, p***, c’est mon oeuvre, merde’.


    • arthes arthes 20 juin 22:42
      @alinea
      ça aurait pu être mieux, si j’avais eu la réponse tout de suite et clairement à une question claire.
      z’êtes un peu chatouilleux les équestres.

    • Self con troll Self con troll 20 juin 22:49

      @arthes
      Peut-être. Mais Mélupsy, elle, a la lecture sélective.
      Elle n’a pas cherché à savoir ce qu’était l’équitalyse.

      C’est pas du Vermot pour se moquer de l’analyse. C’est un mot pour dire que l’équin catalyse les relations entre humains.

      Ca ne marche pas avec Fergus, mais lui, c’est un surhomme.

      Bon, je rentre à l’écurie

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès