• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > La musique de la nostalgie...

La musique de la nostalgie...

"La poésie est une partition, elle rend compte de la musique des choses invisibles... de la nuit, du vent, de la nostalgie", a écrit la romancière italienne, Margaret Mazzantini dans son ouvrage intitulé, Venir au monde...
 

Issu du grec ancien "νόστος nóstos", le retour, et "ἄλγος algos", la douleur, ce mot "la nostalgie" désigne, d'abord, le "mal du pays".

 

Ulysse, le héros grec éprouve la nostalgie de son pays : son périple en Méditerranée le conduit vers des rivages lointains, l'éloigne de sa patrie, Ithaque... Le terme "nostos" revient souvent dans l'Odyssée : Ulysse erre, longtemps, sur les flots avant de rejoindre son île, sa femme, sa famille... Il a soif de ce "retour" tant attendu.

 

Et en homme sage et prudent, Ulysse refuse, même, l'immortalité que lui propose la divine Calypso, pour privilégier la vie auprès des siens et pour retrouver sa mère patrie.

 

La nostalgie est bien, d'abord, la souffrance causée par le regret obsédant de la patrie, puis le mot évoque le regret du passé...

 

Voilà un nom aux sonorités suggestives ! Sifflante "s", dentale, chuintante composent un ensemble harmonieux, alors que les voyelles contrastées et diverses introduisent une distorsion.

 

La nostalgie semble, ainsi, à la fois douce et douloureuse : on s'y complait souvent, on se réfugie dans le passé, pour oublier un présent insatisfaisant et décevant...

 

On revoit des décors, des visages, des paysages d'autrefois, on les magnifie, on les auréole de mille vertus.

 

Qui n'a jamais éprouvé de nostalgie ? Au fil des années, elle nous accompagne, nous rassure, nous fait voyager dans le temps et l'espace.

 

"C'est la fiancée des bons souvenirs qu'on éclaire à la bougie", comme le dit si bien Grand corps malade, dans un de ses textes...

 

C'est un univers lointain retrouvé, une goulée de bonheur et de mélancolie.

 

C'est, parfois, la nostalgie de l'enfance, des êtres qu'on a connus autrefois, des lieux du passé.

 

Ce sont des images qui ressurgissent, une terrasse, une maison, un jardin, des parfums de fleurs ou d'arbres, un air de musique.

 

Un mimosa odorant aux couleurs de xanthe éclatant, des roses épanouies, d'un rouge sombre aux senteurs prégnantes...

Des sourires, des larmes, de la tristesse, du bonheur enfui, des moments chaleureux...

 

La nostalgie ! Le mot lui-même nous fait rêver et voyager, avec son déroulement de voyelles contrastées, avec ses sonorités éblouissantes.

 

Si la nostalgie est associée, par ses origines, à la souffrance, elle nous berce aussi de sa douce musique, elle nous fait revivre des moments intenses du passé, elle nous accompagne sur le chemin de la vie.

 

Mot issu de deux radicaux grecs, la nostalgie renvoie à des origines lointaines et mythiques : elle comporte une part de rêve...

 

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/article-la-musique-de-la-nostalgie-124546184.html

 

Vidéo :

 


Moyenne des avis sur cet article :  2.33/5   (6 votes)




Réagissez à l'article

10 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 24 septembre 18:30

    On peut même avoir la nostalgie de quelque chose ou quelqu’un qui n’a jamais existé.


    • phan 24 septembre 18:48

      @Séraphin Lampion
      Encore un mythe de la Grèce historique !


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 24 septembre 19:07

      @phan
      sûrement plus archaïque encore, mais peut-être aussi physiologique, animale : la nostalgie du « paradis perdu » est-elle autre chose que la nostalgie fœtale, symbiose fantasmée de soi avec un grand tout que l’on ne connaissait pas et qui représentait le bonheur absolu avant le langage ?


    • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 24 septembre 19:27

      @phan

      désolé, j’ai répondu au premier degré, je n’avais pas vu le train qui était caché derrière la forcenée obèse !


    • Fergus Fergus 24 septembre 20:10

      Bonsoir, Rosemar

      Vive la nostalgie et les images, les sons et les parfums qu’elle véhicule !

      Mais pourquoi diable dénaturer une fois de plus votre article avec une phrase aussi rebutante que celle-ci : « Sifflante »s« , dentale, chuintante composent un ensemble harmonieux » ???


      L’« harmonie » se perçoit et les « sonorités suggestives »

      s’entendent sans qu’il soit besoin de les nommer, ces précisions phonétiques étant superfétatoires !


      Brassens lui-même  auquel vous vouez, à juste titre, une grande admiration  rejetaient les exégèses grammaticales et linguistiques qu’il jugeait inutiles et pédantes !


      • Fergus Fergus 24 septembre 20:11

        Erratum : ... rejetait...


      • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 24 septembre 20:30

        @Fergus

        Venant d’un gars qui ne connait rien à l’harmonie. Aller on commence...ton ton demi ton ton ton . On construit quoi comme accords dessus ?


      • rosemar rosemar 24 septembre 20:58

        @Fergus

        Un si joli mot ! Il mérite que l’on savoure ses consonnes et ses voyelles... trop souvent, on ne fait pas attention aux mots, à leurs sonorités, leur poésie...


      • JC_Lavau JC_Lavau 24 septembre 21:02

        @rosemar. Le 18 juin 1815, le général Cambronne a prononcé un discours fort approprié.
        Version longue : « La garde meurt et ne se rend pas ! ».
        La version brève en cinq lettres est beaucoup plus populaire.
        Poésie...


      • phan 25 septembre 13:41
        Saudade [sodad] (en portugais : [sɐwˈðaðɨ] ; en brésilien [sawˈdadi] ou [sawˈdadʒi]) est un mot portugais, du latin solitas, atis qui exprime un sentiment complexe où se mêle mélancolie, nostalgie et espoir.

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON






Les thématiques de l'article


Palmarès