• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Le fils d’Ulysse mit ses brodequins...

Le fils d’Ulysse mit ses brodequins...

JPEG

"Dès que la belle Aurore eut annoncé le jour, le fils d'Ulysse mit ses brodequins, et prenant une pique, il se disposa à partir pour la ville", a écrit Fénelon, dans son roman intitulé Les aventures de Télémaque.
 
Le mot "brodequin" est issu de l'ancien français "broissequin" qui désigne une sorte d'étoffe : anciennement le brodequin était, vraisemblablement, constitué d'un tissu, d'un morceau de drap.
On a nommé les chausses de la matière dont elles étaient faites, la forme "brodequin" étant due à l’analogie avec le verbe broder.
 
Ce mot ancien évoque une chaussure montante qui couvre le pied, le bas de la jambe et se lace sur le dessus du pied...
 
Le brodequin, passé de mode de nos jours, était autrefois une chaussure couramment portée, pratique.
 
Ce mot aux sonorités de labiale "b", de gutturales"r" et "k", avec sa voyelle nasalisée finale nous intrigue et nous étonne : réalité d'autrefois, associé au verbe "broder", ce nom semble plein d'élégance.
 
Ce mot nous invite à la découverte, il nous renvoie à une époque passée où le brodequin était une chaussure ordinaire, celle de tous les jours : nos parents, nos grands parents ont porté des brodequins, ces chaussures montantes qui maintenaient bien le pied, pour des marches parfois longues et rudes...
 
Le brodequin d'autrefois n'est plus guère utilisé et le mot lui-même est passé de mode : on ne l'emploie que très rarement.
 
Mais on perçoit tout le charme de ce mot ancien, comme une sorte d'exotisme dans le temps...
 
J'aime ce mot qui nous fait percevoir la vie d'autrefois : les gens chaussés de brodequins, accomplissaient de longs trajets à pieds, dans leur vie de tous les jours.
 
L'origine même du mot "broissequin" est pleine d'éclats : quel est ce tissu au nom si mystérieux, aux sonorités contrastées de gutturales et de sifflante ?
 
Quel est ce tissu au nom si poétique ? Quel est ce tissu d'autrefois que connaissaient les gens du Moyen âge ?
 
La langue évolue, on a tendance à oublier certains mots qui ont, pourtant, des résonances, qui nous parlent du passé, qui le font revivre...
 
En écoutant ce mot, en le prononçant, je vois surgir des images lointaines : ma mère, encore petite fille, sur le chemin de l'école portant des brodequins, solides souliers de marche, dans la campagne aixoise, au petit matin, dans le froid des hivers d'autrefois.
 
Mon arrière grand-mère en robe longue, laissant entrevoir de gros brodequins de paysanne... Mon grand-père, lui-même paysan, chaussé de brodequins hautement lacés sur une vieille photo, couleur sépia...

JPEG
 
 

Le blog : http://rosemar.over-blog.com/article-le-fils-d-ulysse-mit-ses-brodequins-124377623.html

 


Moyenne des avis sur cet article :  1.44/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

26 réactions à cet article    


  • pierre 30 novembre 2021 17:51

    Ignoble le premier dessin , on y voit des males qui se nourrissent et des femmes et enfants qui attendent....


    • rosemar rosemar 30 novembre 2021 21:25

      @pierre

      Les restes d’une société patriarcale ?


    • Ben Schott 1er décembre 2021 07:57

      @rosemar
       
      Toujours aussi stupide, Rosy...

      Non, tout simplement c’est l’homme qui avait le plus besoin de calories parce que c’était lui qui en dépensait le plus au travail des champs.
       
       smiley
       


    • wagos wagos 1er décembre 2021 13:56

      @rosemar
       

      Pas du tout, juste que dans le monde rural , la femme servait les hommes à table en priorité et sans perte de temps ...Le boulot avant tout !

      Le patron, ensuite le charretier ,puis le valet de ferme, ensuite les ouvriers agricoles...quand le patron fermait son couteau, tout le monde quittait la table ...


    • TSS (...tologue) 1er décembre 2021 17:40

      @wagos

      .quand le patron fermait son couteau, tout le monde quittait la table ..

      A l’époque l’école prenait fin pour les moissons .J’ai fais le battage
      avec la meilleure place sur le dessus de la batteuse à couper les liures
      dans la poussière,avec le bruit permanent du tracteur(vierzon) et le midi
      comme
      j’etais le plus jeune, j’etais servi le dernier(restait pas grand chose)
      et je n’ai jamais pu avoir de dessert le chef de culture avait dejà
       fermé son couteau... !!
      Avec les haricots question poussière c’etait pire !!


    • TSS (...tologue) 1er décembre 2021 17:45

      @wagos
      Pas du tout, juste que dans le monde rural , la femme servait les hommes à table en priorité et sans perte de temps ...Le boulot avant tout !

      Mon grand père avait une scierie .Avec ma grand mère on mangeait avant et
      quand il arrivait avec ses ouvriers ma GM faisait le service et il ne fallait pas
      trainer dans la cuisine(nous les mômes)... !!


    • ᗪᗩᖇTH Ƭᖇ〇〇ᖘᕮᖇ mr green 2 décembre 2021 22:42

      @TSS (...tologue)

      oui c’est plutot ca ... de plus il n’ y avais pas de grande salle a manger c’ etait de petite tablée en cuisine , et il etait frequent que les employé mange avec le fermier . 

      Mon grand père avait une scierie .Avec ma grand mère on mangeait avant et quand il arrivait avec ses ouvriers ma GM faisait le service et il ne fallait pas trainer dans la cuisine(nous les mômes)... !!



    • Clocel Clocel 30 novembre 2021 18:22

      Accessoirement un instrument de torture aussi, si je me remenbre bien...


      • rosemar rosemar 30 novembre 2021 21:25

        @Clocel

        Aussi... mais je n’ai pas abordé ce sens...



      • troletbuse troletbuse 30 novembre 2021 18:32

        Le prochain article, vous tomberez en pamoison sur quel mot ?

        Godemiché par exemple ?  smiley

        Le pamoison de la verge, pardon vierge ?

        https://ignrando.fr/fr/pointsinteret/fiche/details/id/468228


        • Clocel Clocel 1er décembre 2021 10:57

          @troletbuse

          Ah... Le culte du lingam !

          Combien de petite fiottes prétentieuses se sont extasiées devant ses monuments ! smiley

          Bon, tu me diras, on a l’Obélisque, mais le côté contondant n’invite pas à l’exaltation ! smiley


        • phan 30 novembre 2021 18:43
          Calypso, la fille d’Atlas, piqua la botte à Staline. Le chic des bottes : Dans cette première guerre opposant Titans et Olympiens, Calypso prend partie du côté de son père. (voir le film : Piste des Grosses Bottes)

          • sirocco sirocco 30 novembre 2021 19:00

            @phan

            ... exposant ainsi une partie des qualités de la botte.  smiley


          • troletbuse troletbuse 30 novembre 2021 19:20

            @sirocco
            Pour les bottes suffit de demander à Nono. Il en vend 200 car il en a assez pour sa consommation personnelle.  smiley


          • phan 30 novembre 2021 20:51

            @troletbuse

            Il faut saluer les bons côtés de Nono et de Samuel ...

          • Schrek Schrek 1er décembre 2021 07:56

            @sirocco
            des bottes en plastique...


          • sirocco sirocco 1er décembre 2021 14:10

            @Schrek

            Devant une botte de radis telle, commente le cuisinier...


          • TSS (...tologue) 1er décembre 2021 10:10

            Quand j’etais môme ,ce n’etait pas des brodequins mais des galoches

            en bois sous lesquelles mon père avait collé et cloué des semelles en

            caoutchouc pour le bruit et que cela ne derape pas trop sur la glace

            sans oublier les ferrettes... !!


            • rosemar rosemar 1er décembre 2021 11:14

              @TSS (...tologue)

              Merci pour ces souvenirs... moins confortables, sans doute, les galoches...


            • troletbuse troletbuse 1er décembre 2021 11:14

              @rosemar
              Et les galopes, ca se roule  smiley


            • troletbuse troletbuse 1er décembre 2021 11:15

              @troletbuse
              Les galoches


            • phan 1er décembre 2021 11:42

              @troletbuse
              <<Et les galopes, ça se roule>>,

              Et les galopes, avec des bons sons font les bonzes amis. (Gotlib)


            • wagos wagos 1er décembre 2021 13:47

              Je suis de cette génération, celle ou le brodequin devait faire au moins l’année quand on était en pleine croissance....

              Semelles en bois cloutées , cuir graissé avec du lard, grandes chaussettes tricotées maison et culotte courte même en hiver ! 


              • TSS (...tologue) 1er décembre 2021 17:19

                culotte courte même en hiver ! 

                j’ai connu ça jusqu’au certif’ et après la culotte golf les chaussettes à carreaux

                et les chaussures à semelles de crèpe... !!


                • wagos wagos 1er décembre 2021 20:26

                  @TSS (...tologue)

                  Ravi de trouver un mec qui a vécu ce que j’ai moi-même vécu , nous habitions dans le bout d’une cour de ferme ....

                  Donc mêles aux travaux quand il y avait besoin de bras pour bosser aux moissons ou au autres récoltes comme les patates, ou les foins, la moutarde ..etc...ou aider à la première traite du matin..plus de 40 vaches !

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité