• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Le mot « bravo » nous fait voyager vers l’Italie...

Le mot « bravo » nous fait voyager vers l’Italie...

JPEG

Ce mot qui se termine par la voyelle "-o" trahit bien, ainsi, ses origines italiennes : il semble, en l'écoutant, qu'on entende des "oh" et des "ah" d'admiration.... Issu de l'italien "bravo" qui signifie "beau", il peut se décliner en "bravissimo", superlatif qui marque l'excellence, des qualités d'exception.

On songe à d'autres mots aux sonorités italiennes : "buongiorno, prego, piccolo, meno, un gelato, quattro..."

 

Ces mots chantent l'accent du sud, ils font naître des paysages ensoleillés, des dédales de ruelles, des îles, le passé somptueux de ce pays, des temples, des statues, des monuments illustres... la Méditerranée, le déroulement infini des vagues...

L'histoire du mot "bravo" est étonnante. Si ses ascendances italiennes se laissent deviner, sait-on toujours qu'il était à l'origine un adjectif – l'équivalent de notre brave –, grâce auquel on s'adressait à une personne dont on louait la performance ? il a aussi désigné des personnages peu recommandables, à savoir tueurs à gages, mercenaires et autres individus chargés des plus basses besognes ! 

 

Le mot "bravo", lui, est désormais associé à des spectacles qui suscitent l'enthousiasme : théâtre, opéras, danse.

L'art mérite souvent des "bravos" : les applaudissements sont nourris, à la fin d'une représentation théâtrale, ils réunissent les spectateurs dans une sorte de ferveur et de communion.

L'art qui est une ouverture sur le monde, un épanouissement, une découverte, sans cesse renouvelée nous offre un émerveillement, une émotion qui peut se traduire par des "bravos !"

L'art, source de réflexion, de culture peut bien susciter cette ferveur.

 

L'enthousiasme des spectateurs se traduit par des battements de mains ou par des cris de joie, "bravo !"

D'ailleurs, le mot "bravo" s'accompagne, souvent, d'un point d'exclamation qui souligne l'admiration...

 

Un tel mot nous séduit par ses origines italiennes, ses sonorités éclatantes de voyelles qui constituent autant d'interjections, ses consonnes contrastées étonnantes labiale, gutturale, fricative.

Un tel mot nous fait voyager vers l'Italie, pays de lumières, à la langue qui chante...

Ce mot nous fait entendre des airs italiens célèbres : "o sole mio !" "Funiculi, funicula."

 

Il nous montre que la langue française a su intégrer des vocables d'autres pays, elle a su se montrer accueillante, elle s'est enrichie de nombreux emprunts, de maints amalgames...

La langue française s'est unie à bien d'autres langues !

 

Comment ne pas être sensible à ces sonorités différentes, ces mots qui viennent d'ailleurs, qui ont un air exotique et mystérieux ?

 

Le terme "bravo" nous fait entrevoir, aussi, un certaine façon de vivre, une envie de s'exprimer propre aux italiens, une forme d'exubérance...

Ce mot nous révèle toute une culture, un bonheur de dire, de montrer ses sentiments.

Ce nom nous éblouit de ses sonorités, de son sens élogieux, de l'admiration qu'il traduit...

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/2015/03/le-mot-bravo-nous-fait-voyager-vers-l-italie.html

 

Vidéos :

 


Moyenne des avis sur cet article :  1.83/5   (12 votes)




Réagissez à l'article

41 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion Schrek 20 janvier 17:18

    Le dictionnaire de la langue espagnole (DRAE) donne une autre étymologie :

    bravo, va
    Del lat. pravus ’malo’, ’inculto’.
    1. adj. valiente ( arriesgado).

    2. adj. Bueno, excelente.
    3. adj. Dicho de un animal : Fiero o feroz.
    4. adj. Dicho del mar o de las aguas de un río : Alborotado o embravecido.
    5. adj. Áspero, inculto, fragoso.
    6. adj. Enojado, enfadado, violento.
    7. adj. coloq. De genio áspero.
    8. adj. coloq. Suntuoso, magnífico, soberbio.

    bravo
    1. interj. U. para expresar aplauso.

    C’est sans doute le sens 2 de l’adjectif qu’on trouve dans « patatas bravas ».

    Barbaruspravus, entre autres, seraient donc des étymons plausibles pour certaines acceptions.
    L’erreur consisterait à toujours vouloir qu’il n’y ait qu’un seul étymon pour chaque mot.


    • rosemar rosemar 20 janvier 18:41

      @Schrek

      Etonnant ! Merci pour cette autre piste...


    • Fergus Fergus 20 janvier 19:00

      Bonsoir, rosemar

      A noter que, sans aller en Italie, le mot « brave » est utilisé dans différentes régions d’Occitanie dans le sens de « beau ».
      Ainsi dit-on en Auvergne « brave fille », non pour saluer le courage d’une demoiselle, mais sa beauté.


    • Fergus Fergus 20 janvier 19:29

      Une petite nuance : par « beauté », ne pas comprendre en l’occurrence celle d’une créature au visage et aux proportions de rêve, mais celle d’une fille avenante et suffisamment bien charpentée pour enfanter et travailler dur.


    • cevennevive cevennevive 21 janvier 09:12

      @Fergus, bonjour,

      Il y a aussi en patois ; « sès un bravé coun tu »
      ou « acco ès uno bravo saloparié ».
      Donc le mot « brave » n’est pas toujours employé pour du beau, du bon.
      C’est aussi un mot qui accentue un adjectif ou un nom en terme péjoratif.


    • Fergus Fergus 21 janvier 09:22

      Bonjour, cevennevive

      C’est vrai, ce mot est aussi employé pour renforcer.

      A noter, concernant « beau » au sens de bien charpenté, bien bâti, qu’on l’entend encore dans les commentaires sur les foirails à propos des bêtes qui sortent du lot  : « bravo bestio ». Voilà qui me rappelle beaucoup de souvenirs... 


    • cevennevive cevennevive 21 janvier 09:27

      @Fergus
      Oui ! même pour le chien !
      Mon père disait cela de notre toutou de l’époque.


    • cevennevive cevennevive 21 janvier 11:54

      @ Fergus,

      Cela me fait penser à une histoire (en patois) que racontait ma grand mère :

      Un marchand de bestiaux, passant dans une ferme pour acheter des bêtes voit un très beau cochon, tout rose, se prélasser devant la porte de la ferme.
      Le paysan, devant les questions du marchand dit :« c’est vraiment une brave bête, elle prend soin de nous, elle a même sauvé ma femme qui se noyait dans la mare »
      Quelques mois plus tard, le marchand revient, le cochon est toujours là, mais il a une patte de bois.
      Devant son air étonné, le fermier dit « mon pauvre Monsieur, une si brave bête, on ne pouvait pas la manger d’un coup »...


    • Aristide Aristide 21 janvier 14:33

      @cevennevive

      Je vous suis dans cette explication « C’est aussi un mot qui accentue un adjectif ou un nom en terme péjoratif. » Sauf que je ne crois pas qu’il soit toujours péjoratif. Mais c’est vrai que je ne trouve pas d’exemple de l’utilisation d’une manière positive. 

      Si j’avais un synonyme je dirais : .... vrai ou vraie. 


    • Pauline pas Bismutée 20 janvier 17:36

      Rien a voir :

      Au revoir Gaspard Ulliel (« ça fait mal quand tu marches ? »)

      Entre le talent et la beauté, une discrétion vraie...

      La véritable classe quoi.


      • ETTORE ETTORE 20 janvier 17:47

        Bonsoir rosemar.

        Il y a une sacré différence, entre le « bravo » dit en Français, et le « bravo » scandé en Italien.

        Il y a cette force particulière, comme un éclatement de joie, qui fait qu’en Italien, ce mot, « explose » par sa diction, surtout que le O final est prononcé bien différemment, ( la position des lèvres à la prononciation permet de moduler le O plus longtemps, sans s’essouffler, et avec une toute autre puissance de son ).

        Puis c’est vrai, que les voyelles comme, a,e,i,o,u ( moins le Y) sont des terminaisons courantes dans les noms Italiens.

        Pourquoi ? Parce que les Italiens, sont des « gueulards »( terme Français, qui définit une façon de parler plus forte que nature) sympathiques .

        Combien de fois, n’ais je pas pesté, contre les « mama », qui hurlent le nom de leur progéniture, à la plage ...Alessandrooooooo, Elisaaaaaaa, Liviooooo, Chiaraaaa, Carlooooo, Lucaaaaaaa, Mariaaaaaa, Gianiiiiiiii ! et Ettoreeeeeee.... lol !

        Essayez un peu de faire pareil avec un : Pierre, Jean, Maurice...

        Et le nom qui traine, et qui ne perd pas de souffle....Tout en étant modulé...Pfff !

        C’était comme ça dans le temps, où les mères appelaient la tribu, du haut des balcons, pour le repas, dans ces ruelles étroites, ou l’odeur de la salsa, se mélangeait à celui de l’expresso.

        Un monde bruissonnant, où ces noms qui explosaient, avaient leur place, parce que ils se mélangeaient sans vergogne, aux cris rauques du marchand de poisson, ou de fruits et légumes. Le tout accompagné d’une gestuelle euphorique !

        C’est ce que j’ai connu, c’est comme ça que j’ai été élevé, c’est comme ça que je vois la vie qui vibre, quand elle est porteuse de chaleur humaine.

        Et merci pour « Il maestro » irremplaçable, et qui m’arrache des larmes ( tenez même quand j’écris son nom) au premier souffle de sa voix.

        Il y avait une âme lumineuse, chez Pavarotti, quelque chose de profond, qui subjuguait par sa prestance forte et imposante, et pourtant d’une telle douceur !

        Il me manque terriblement .


        • rosemar rosemar 20 janvier 18:37

          @ETTORE

          MERCI pour ce commentaire d’un italien pur jus ! Magnifiques, ces finales de voyelles prononcées à l’italienne !


        • rosemar rosemar 20 janvier 18:47

          @ETTORE

          BRAVISSIMO !


        • cevennevive cevennevive 21 janvier 10:11

          @ETTORE, bonjour,

          Mmmmhh, ce parfum d’Italie ! Merci !
          L’italien, c’est la langue au monde que je préfère !
          Elle chante, elle invective, elle cajole...


        • cevennevive cevennevive 21 janvier 10:20

          Et quelquefois, sous certains articles, des commentaires pénibles : « che casino ! »
          Ils ne comprendront pas, ne vous inquiétez pas !


        • ETTORE ETTORE 21 janvier 12:23

          @cevennevive

          Bonjour cevennevive .
          Vous savez ce que l’on dit ....
          On parle Allemand, aux fauves, Français, aux chevaux, Italien, aux femmes !
          ....
          Quand vous vous baladez dans les rues de Napoli, par exemple, dans les quartiers, dits « populaires », un Français, peut croire, en une engueulade perpétuelle, entre tous les BELLIgérants, vociférants et gesticulateurs, qui occupent la place.
          Ben non ! C’est une forme de Comédia del’Arte, jouée par des comédiens ( pas qu’amateurs, puisque leurs parents, grands parents, arrières grands parents, manipulaient déjà le verbe et la gestuelle grandiose) à ciel ouvert et pour tous.
          Il faut y être pour le vivre.
          Le bruit des scooter, les coups de klaxon à tout vas, les appels de loin, les Vespas triporteurs, à trois roues, avec leur bruit caractéristique, les odeurs incertaines, entre, marée et plantes aromatiques, les papiers gras, la cuisson des pizzas,qui vous assaille les papilles, les goûts volatiles du café, et le cliquetis des tasses qui s’entrechoquent, le fourmillement des gens, vieux, jeunes, très jeunes, qui jouent au milieu de la chaussée, et que tout le monde évite, parce ce que c’est
          « comme ça »....C’est un monde grouillant, vivant comme pas possible.
          Jusqu’à ce que les « lamparo » de la rue s’allument, en même temps que les fenêtres s’éclairent de cette lumière un peu jaunâtre.
          Et là, tout devient velours, avec des sons « étouffés »...La vie se retire dans ses quartiers privés.
          C’est à ce moment, que le soleil se couche avec des couleurs magnifiques, une parure, qui habille la mer, une couleur dorée, et d’un bleu profond.
          Et cette petite brise marine, si caractéristique,qui vous fait frémir les narines, et soupirer d’aise.
          C’est là que vous vous dite, que la vie, c’est ça ! Et, là !
          Elle s’allume et puis s’éteint avec douceur, surtout si vous avez un « romantique ténor » serveur de pizzéria, qui fait la cour à une touriste, en lui chantant, un air d’opéra, en accompagnement du service à table.
          Essayez de vivre cela, un soir, avec la petite musique lointaine, d’une mandoline, qui égrène ses notes, et qui les incruste, dans ce soleil couchant, vous verrez....
          Cela tient chaud au coeur.


        • Pauline pas Bismutée 21 janvier 15:43

          @ETTORE et Cevennevive

          Bien d’accord avec vous deux sur la beauté de l’italien.....
          Et les italiens en général apportent un « je ne sais quoi » de plus au fait de simplement être vivants..
          Avec quelquefois un grain de folie... quand je m’étonnais (quand même !)
          que mes copains grillent les stops en voiture (a Rome il y a bien longtemps) :
          « e una pubblicita » smiley



          A volte un gran casino ma mi piace....

        • cevennevive cevennevive 21 janvier 15:51

          @ETTORE,
          Oh oui, ETTORE, je vous aime !
          Et en plus, si vous allez en Sicile, ne manquez pas le marché des Capucins a Palerme ! Il y a tout cela et bien plus !
          Un vendeur de fruits m’a fait un « bel canto » magnifique alors que je lui achetais un kg d’abricots !

           


        • ETTORE ETTORE 22 janvier 14:47

          @cevennevive

          Grazie !
          ....
          Je vais envoyer illico, cette merveilleuse déclaration d’amour, aux 59.2 millions d’Italiens, dont chacun auras, la totale intégralité de ce « TI AMO » chantant de sincérité,
          Parce que l’on sait bien, que, contrairement à une pomme d’amour, ce noble sentiment ne fait pas de .....quartier !
          ( Au cas où, je garde quand même, une petit part supplémentaire, pour votre serviteur...
          Mais il vas de soi, que cela reste entre nous, tel un secret, qui scelle cet amour )

          Allez pour la fin ...(Mais qui devrais être en écriture spéculaire..A la façon de la correspondance de Léonardo Da Vinci, pour plus de charme. ).
          ....
          Lo specchio
          ....

          Qualungue sia la lingua del tuo amante, « lo specchio » e il suo riflesso !

          Le miroir....
          ....

          Quelle que soit la langue de ton amant « le miroir » seras son reflet !


        • Xenozoid Xenozoid 20 janvier 19:24

          @ᗪᗩᖇTH Ƭᖇ〇〇ᖘᕮᖇ

          de quoi tu parles , jeune padawan, je ne comprend rien a ta logique, ce n’est pas parce que tu dis quelque chose que c’est vrai...tu n’es pas macron.lol...


        • Xenozoid Xenozoid 20 janvier 19:29

          @Xenozoid

          exemple quand quelqu’un dit toute les femelles défendent le progénitures, tu la défend que peut etre 75% le font,c’est ta facon de communiqué et de me dire que josephine n’a jamais dis que toutes les femelles( du monde animale) protégeaient leurs progeniture, tu comprend ?


        • @Xenozoid

          BRAVISSIMO 
          asino ben fatto


        • @Xenozoid

          Tu joue sur les mots , tu avais tres bien compris que le toute les femelle designait une majorité certaine , on as tous connaisance des exeption , mais aussi de cette regle .

          ton but etait seulement de discrediter une zemourienne ...
          (et accessoirament de proteger macron qui est bien pire )

          n’ est pas resistant qui veut smiley

          je te dit en toute amitié c’ est pas bon pour le cerveau de brouter que des epinard smiley ... paye toi une entrecote ...


        • Xenozoid Xenozoid 20 janvier 19:34

          @vyrus

          Qu’as tu appris aujourd’hui, jeun padawan ?

          As tu appris quelque chose ?  smiley


        • @Xenozoid

          effectivement c’ est edifiant de voir comment les gens se sente tout nu quand il sont demasquer ....


        • Xenozoid Xenozoid 20 janvier 19:46

          @vyrus

          je supose que je dois jetér un sort ou fuir , maintenant, j’ai un plus 5 en initiative, j’ai aussi 3 point grace a mon joint batave, + 8 en initiative ,ton zizi est plus gros et tu est plus petit , tu gagnes...bye 



        • Sergio Sergio 20 janvier 19:31

          Bonsoir Rosemar

          Il y a un rapport entre brave et bravo et je crois que ce mot a changé de sens, voulait-il dire : soldat ou mercenaire …

          https://www.geneanet.org/nom-de-famille/BRAVO


          • rosemar rosemar 20 janvier 21:00

            @Sergio

            Oui, je le dis dans l’article...


          • Sergio Sergio 20 janvier 21:06

            @rosemar

            Parfois on ne veut pas voir et pourtant j’avais relu, c’est comme ça et veuillez m’excuser.


          • cevennevive cevennevive 21 janvier 09:16

            Rosemar, bonjour, BRAVO pour votre patience ! Avec ces juvéniles vieux trolls, il en faut !

            « Soun dè bravo calluts ! »


            • roby roby 21 janvier 11:30

              J’aime beaucoup cet autre rio qui n’a rien a voir avec les spaghettis.

              https://www.youtube.com/watch?v=AOF-Zd2UcO8


              • Et surtout le PO et son chapeau dont nous nous mettons à rêver naviguer sur une canopée, du Nil au Rhône pour aller jusqu’en Géorgies.. Qui hélas ce jour accoucha d’un déluge d’eau... Chers Argonautes


                •  des tonnes d’eau près de l’île de Géorgie, mettant en péril son écosystème. Normal, nous rentrons dans le signe du verseau... même le rêve de l’ATLANTIDE de PLATON risque de ne plus être une arche pour les eaux taries (Otaries). https://www.lalibre.be/planete/environnement/2022/01/21/un-iceberg-geant-a-libere-152-milliards-de-tonnes-deau-pres-de-lile-de-georgie-mettant-en-peril-son-ecosysteme-PNON4EKS5REU3PLSMIEEO2RFEU/


                  • Dire que le nom du fleuve le Pô vient de rRussie et signifie NO. IL est est vrai qu’aller sur le pot est moins angélique....


                    • Pour le plaisir des mot. ADAMO : https://www.youtube.com/watch?v=iWroC0yMKFg. Sait-on que Luc Jouret de OTS a ou avait un nom de famille qui signifie GEORGES. Lire Fabre d’OLIVET et la LIGNE JORET...


                      • Le Pô vient de pati (qui possède) et Poséidon signifie qui est mariée ou l’épouse du verbe. A notre Rosemar... 


                        • ETTORE ETTORE 21 janvier 19:36

                          @Mélusine ou la Robe de Saphir.
                           Ah ? Je savais sa dénomination latine « Padus » Et avant par les Grecs
                          « Eridanos »
                          Parfois accoquiné à l’Eridan de la mytologie grecque.
                          Fleuve où Phaéton, fils d’Hélios ( soleil) et de Clymène, fut précipité par Zeus, alors qu’il conduisait, en causant des dégâts nombreux, avec le char de son père....
                          ....
                          ( Peut être une explication à la façon très olé olé, de la conduite au klaxon, des Italiens, qui ont gardé de cette divinité, le je m’enfoutisme total, des règles de la circulation,)
                          .....
                          Et « Padus » serait d’origine Celto-ligures « Pades » mot désignant une résine, d’une variété de pin sauvage, abondant à sa source.
                          Et le nom actuel Pô, dérive d’une contraction de Padus.
                          Dans plusieurs langues européennes, surtout slaves, slovaque, polonais, slovène serbe, croate) et aussi en..... ro(u)main .
                          Le fleuve est encore aujourd’hui appelé Pad !
                          (Bon, n’étant pas né, du temps des Celtes ligures, ni au temps des Grecs, ni des Romains, je m’en suis remis à Wikipedia ! LOL !

                          Ce qui est frappant avec ce fleuve, quand on regarde une carte de l’Italie, est le relief plutôt plat et immense, de son bassin hydrologique. Ce qui donne une idée de sa puissance, quand il est en colère. Et il l’as été à plusieurs reprises comme en 1951( et encore aujourd’hui )
                          Mais on n’en retiendras que les images des transferts de population, laissés par le film avec Don Camillo .


                        • @ETTORE une personne cultivée sur Agora. Merci, c’est tellement rare. N’oublions pas Rhodes dont le prénom Georges est aussi originaire. Le chanteur Georges Michael. Le fleuve ERIDAN.  Ératosthène dit même qu’Aratus appelle Éridan « le fleuve d’Orion ».


                        • Le verbe, se forme bien dans la GORGE. Voilà pourquoi Adam était jaloux de Georges.... . Eve préférait rêver... 


                          • Demandez-vous pourquoi cette fameuse Pierre érigée en Amérique (Géorgie) s’appelle : le GEORGIA GUIDESTONE. https://fr.wikipedia.org/wiki/Georgia_Guidestones

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité