• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Raconte-moi la mer...

Raconte-moi la mer...

JPEG

La mer, une source intarissable d’inspiration mérite bien d’être racontée : elle ouvre des horizons infinis, elle est source de rêves, de voyages…
 
Jean Ferrat la raconte merveilleusement dans une de ses chansons…La mer, c’est d’abord un monde de sensations variées : c’est « le goût des algues », ce sont des couleurs : « le bleu et le vert qui dansent » harmonieusement… C’est le mouvement inlassable des « vagues ».

 
Associée au voyage, à l’impossible, la mer devient symbole d’absolu, d’apaisement, de bonheur : elle ouvre la « porte du large vers d’autres continents ».

 
La mer est aussi l’image de la liberté essentielle à l’homme : représentée sous la forme d’Icare qui vole vers le soleil, elle apparaît comme un élan, un essor qui permet de s’évader, d’oublier le monde et son enfermement… La mer devient « un pays d’amour » que l’on recherche sans fin.
 
On y voit des « aubes pâles » sous la brume, « des étoiles » qui se reflètent dans l’eau… un univers plein de beautés.

 
On y perçoit aussi les origines du monde, l’innocence première, l’eau est un signe de pureté, elle renvoie à l’enfance… elle est une sorte de « paradis perdu ».

 
Jean Ferrat évoque bien cette ambivalence de la mer : source de bonheur, elle rappelle aussi dans ses mouvements incessants, dans ses vagues perpétuelles, une certaine monotonie de la vie humaine, un perpétuel recommencement des cycles, les marées qui reviennent… les aspects dérisoires avec « l’écume et le sable. » 

 
La chanson s’achève sur une tonalité mélancolique : la mer devient l’image de la détresse car elle suggère par ses mouvements la fuite du temps, tout ce qui s’évanouit, nous échappe… elle est bien « un pays d’amour que l’on n’atteint jamais. »
 

Le refrain revient avec ses sensations apaisantes : goût des algues et de l’eau âpre et salée, perception visuelle des couleurs vertes et bleues pour donner à nouveau une image bienheureuse de la mer.

 
La mélodie très douce, alanguie traduit bien le doux balancement et le murmure des vagues. Elle suggère aussi une sorte de vertige de bonheur et d’inquiétude mêlés.

 
La mer dans cette chanson représente bien la vie humaine partagée entre le quotidien qu’il faut vivre et les désirs et les rêves d’absolu de chacun.
 
Oscillant entre bonheur et détresse, ce texte de Jean Ferrat nous montre toute la sensibilité du poète et son originalité à travers des mots qui restent très simples…

 

Paroles : Claude Delecluse, musique : Jean Ferrat
 

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/article-raconte-moi-la-mer-119789521.html

 

Vidéo :
 

 

 Photo : Christelle
 


Moyenne des avis sur cet article :  1/5   (9 votes)




Réagissez à l'article

32 réactions à cet article    


  • Séraphin Lampion Séraphin Lampion 30 septembre 12:09

    A Corinthe, j’aime faire la roue dans la mer, ça permet de découvrir toutes les faces de la Grèce.


    • Pauline pas Bismutée 30 septembre 13:45

      @Séraphin Lampion

      Petit coquin je suis sure que vous les préparez a l’avance exprès pour Rosemar !


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 30 septembre 14:08

      @Séraphin Lampion Si on ne vous vomit pas dessus...


    • Iris Iris 1er octobre 21:24

      @Séraphin Lampion
      Bon, donnez la solution pour ceux qui peinent, j’en ai à peine un quart ! 


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 1er octobre 21:34

      @Iris

      La moue dans la raie , les grâces de la fesse...en fond de classe près du radiateur nous on suit !


    • Iris Iris 1er octobre 21:36

      @Aita Pea Pea
      Merci,
      L’amour dans la raie ?


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 1er octobre 21:49

      @Iris

      Voui c’est plutôt ça. ...


    • Iris Iris 1er octobre 22:02

      @Aita Pea Pea

      .....en fond de classe près du radiateur nous on suit !

      Tain, je trouve pas et j’enrage !


    • Aita Pea Pea Aita Pea Pea 1er octobre 22:23

      @Iris

      Bah là avec Séraphin et Phan c’est du basique...encore que ...faut voir chez la comtesse du canard ...histoire de se péter le ciboulot faut savoir jongler...et perso je sèche très souvent...ça me gonfle aussi.


    • Philippe Huysmans Philippe Huysmans 1er octobre 23:07

      @Aita Pea Pea

      Sérapion a deux dons divins : arriver systématiquement le premier en-dessous d’un article et nous livrer des contrepéteries à se fondre les neurones.

      Pas Superman, mais presque...


    • Pauline pas Bismutée 2 octobre 05:07

      @Philippe Huysmans

      Pour les contrepèteries de Séraphin, il faut changer de perspective et avoir l’esprit...’mal placé !


    • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 30 septembre 14:06

      Rajoutez lui un « e » et elle peut se transformer en furie. La méduse n’en est-elle pas issue comme le chant des sirènes quand Ulysse fit son grand voyage. J’ai toujours préféré le chant du vent dans les arbres. Un mat auquel se raccrocher...Je me contente de Debussy...chacun ses passions. HAMSTER DAME (Brel) ou comment la mer vous donne l’ivresse jusqu’à en devenir fou comme la hamster dans sa roue. 

      Y a des marins qui meurent
      Pleins de bière et de drames
      Aux premières lueurs
      Mais dans le port d’Amsterdam
      Y a des marins qui naissent
      Dans la chaleur épaisse
      Des langueurs océanes.


      Le marin est plutôt un buveur de mise bière...

      • rosemar rosemar 30 septembre 18:58

        @Mélusine ou la Robe de Saphir.

        « Ses yeux ont le pouvoir de pétrifier tout mortel qui croise son regard. Après avoir été décapitée par Persée , son masque — le γοργόνειον / gorgóneion — est remis à Athéna qui le fixe sur son égide. »


      • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 30 septembre 19:22

        @rosemar Oui et de son cou s’échappe Pégase et Chrysaor. Il y aurait beaucoup à dire sur le PORT du masque et méduse en lien avec le virus. Gorgone fut aussi amoureuse de Poséidon. 


      • The White Rabbit The White Rabbit 30 septembre 21:09

        @Cheval Blanc d’Henri III

        Dans tes délires quotidiens tu as parfois des éclairs de lucidité.
        Le contraste n’en est que plus grand.
        Mais la recherche est automatisée, isn’t it ?



        • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 30 septembre 14:23

          Racontons. La dernière fois que je suis allée à la mer du Nord, c’était la fameuse NUIT FATALE. en plus jour d’Halloween (cela ne s’invente pas). Affaire Pirée au THON et Ouest phalle, sans oublier OSWALD. https://www.lalibre.be/belgique/affaire-wesphael-le-mystere-de-la-chambre-602-57d9926c357055f1ebe976ef. Une synchronicité qui ne vous invité plus à vous promener sur les digues. 



            • ZenZoe ZenZoe 30 septembre 14:35

              ...ce texte de Jean Ferrat nous montre toute la sensibilité du poète...

              Non, ce n’est pas son texte, ainsi d’ailleurs que vous le précisez vous-même. Tout au long de votre article, vous donnez pourtant l’impression que Ferrat a écrit la chanson lui-même. Or Ferrat était plus un compositeur et un interprète qu’un auteur.

              C’est la très talentueuse parolière Claude Delecluse qui a écrit Raconte-moi la mer. Claude Delecluse, seule ou avec sa compagne Michelle Senlis, a d’ailleurs écrit des textes inoubliables pour de grands interprètes (Ferrat, Greco, Piaf, Aufray etc.).

              Je trouve que, pour une soi-disant amoureuse des belles lettres, vous devriez avoir à coeur de mettre en avant les poètes, au lieu de voler leur travail en l’attribuant à d’autres.


              • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 30 septembre 15:06

                @ZenZoe Merci pour cet éclairage. Il me semblait bien qu’il y avait anguille sous roche...


              • Panoramix Bec à foin 30 septembre 15:38

                @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                ben non, justement, ce que dit ZenZoe, c’est qui y a pas d’anguille dans cette histoire, mais seulement deux grottes sous-marines.


              • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 30 septembre 15:40

                @Bec à foin
                 il existe aussi des sous-marins vibrants smiley


              • Panoramix Bec à foin 30 septembre 15:45

                @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                Et même connectés  !


              • rosemar rosemar 30 septembre 18:54

                @ZenZoe

                Mea culpa : ce n’est pas un texte de Jean Ferrat mais son interprétation met en valeur toute la poésie des mots... et n’oublions pas la musique, la mélodie qui vient souligner le charme des mots...


              • Mélusine ou la Robe de Saphir. Mélusine ou la Robe de Saphir. 30 septembre 15:43

                Mais pour cela, l’écluse doit se lever et que l’eau puissent s’enliser..


                • Panoramix Bec à foin 30 septembre 15:46

                  @Mélusine ou la Robe de Saphir.

                  comme dit ma voisine portugaise, l’écluche, c’est pour faire passer les péniches !


                • Armand Griffard de la Sourdière Armand Griffard de la Sourdière 30 septembre 21:58

                  @rosemor bihan

                   Si vous aimez les embruns rien de tel que le crachin breton ;en plus c’est pas loin de la France !

                   Sinon si vous avez une question sur la mer ...posez-la aux poissons ...gloup gloup smiley

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité