• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Sous le soleil bat le coeur des guitares...
#82 des Tendances

Sous le soleil bat le coeur des guitares...

JPEG

La générosité, le bonheur du partage, c'est ce que nous offre "le coeur des guitares"...

On connaît la passion des gitans pour la guitare, cet instrument qui évoque des images de liberté, le sud, la lumière, la douceur, cet instrument que caresse le musicien, et dont il fait naître tant d'harmonies.

 

 La guitare suggère tant d'images ! Le bois travaillé, sculpté, vernis, des formes élégantes, des arrondis, des gestes précis, des mains souples et agiles sur les cordes...

 La virtuosité des doigts qui forment, dans une harmonie, les notes, la dextérité, la limpidité de la musique.

La précision, l'attention du musicien qui tient en mains son instrument, qui le caresse, le fait vibrer de mille harmonies.

 La beauté du geste ! Les sons qui s'envolent, comme par magie, de la guitare, des trilles, des éclats de soie, des murmures qui s'emportent soudain.

L'émotion provoquée par un simple instrument, la tristesse, la joie, la mélancolie, la révolte, le désarroi, le bonheur.

 

Et on entend monter ce chant "des errants qui n'ont pas de frontières"...

Un coeur des guitares chaleureux, festif qui rassemble et réunit les spectateurs autour de la musique...

Une vingtaine de guitaristes étaient réunis pour un concert donné à la Placette où un village gitan avait été installé avec roulotte, chevaux...

Et très vite, des spectateurs deviennent acteurs et se mettent à danser au son des guitares et des chants des gitans.

Les bras s'enroulent, se déroulent au rythme de la musique... une spectatrice entre dans la danse... puis une autre, puis d'autres encore, et la foule bat la mesure... et la foule applaudit le coeur des guitares.

Un spectacle convivial, fait de bonne humeur, de simplicité, de chaleur humaine...

 

"Simplicité, vérité, pure présence au monde, jouissance voluptueuse d'un temps lent, naturel...", comme l'écrit Michel Onfray dans son ouvrage intitulé Cosmos, quand il évoque les Tziganes.

 

Un moment de détente passé en compagnie de ce groupe de musiciens et chanteurs... sourires, complicité entre les guitaristes et avec le public...

Les guitares vibrent, les chants s'élèvent vers les grands micocouliers qui peuplent la place.

Des airs dansants, entraînants envahissent la Placette... On danse, on chante, on boit, on rit sous le soleil du sud.

 

La foule se met à danser : une "fiesta" générale sur la place... le coeur des guitares entraîne tout le monde...

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/2024/05/sous-le-soleil-bat-le-coeur-des-guitares.html

 

 

Vidéos :

 


Moyenne des avis sur cet article :  1.21/5   (19 votes)




Réagissez à l'article

30 réactions à cet article    

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité