• AgoraVox sur Twitter
  • RSS
  • Agoravox TV
  • Agoravox Mobile

Accueil du site > Culture & Loisirs > Un après-midi provençal...

Un après-midi provençal...

JPEG

Nombre de traditions sont essentielles : elles constituent pour chacun d'entre nous des repères, un ancrage dans le passé... elles nous offrent un lien avec ceux qui nous ont précédés...

 

Je suis née en Provence, du côté de Marseille. Mon grand-père et ma grand-mère maternels appartenaient au monde paysan : ils cultivaient la terre dans le pays d'Aix. Mon grand-père paternel était pêcheur à l'Estaque.

Mes racines sont donc provençales.

 

Comment ne pas être attaché à cette terre du sud et à ses traditions ancestrales ?

 

La Feria de Nîmes est aussi l'occasion de faire revivre certaines de ces traditions, notamment des danses provençales.

 

Le spectacle se déroulait dans un lieu somptueux et prestigieux les Jardins de la Fontaine, devant l'antique temple de Diane...

 

Un temple vieux de 2000 ans, monument le plus romantique, et aussi le plus mystérieux de Nîmes, un édifice associé au culte impérial...

Etait-ce un temple ou une bibliothéque ? Ce bâtiment était l’une des composantes du grand sanctuaire dédié à Nemausus et au culte impérial.

On ne connaît pas la véritable fonction de cet édifice dans le sanctuaire antique : bibliothèque ? salle cultuelle ? On ne sait pas vraiment...

En tout cas, un lieu empli de charmes et d'histoire...

 

Au cours de ce spectacle, on pouvait admirer des costumes et des robes d'autrefois, des tissus provençaux aux motifs variés, des coiffes à l'ancienne, de savants chignons, des dentelles, des jupes empesées...

 

Au rythme d'un orchestre provençal, les danseurs et les danseuses ont offert aux spectateur un florilège de danses traditionnelles.

Danse des jardinières, danse des pêcheurs, danse des rubans, farandoles, ballet des filles de marbre, volte, le spectacle était haut en couleurs...

 

On pouvait entendre les instruments traditionnels de la Provence : les fifres, les tambourins, les galoubets...

 

La musique, les costumes, les chorégraphies nous permettaient de retourner dans le passé, et de retrouver une certaine douceur de vivre : des airs et des rythmes apaisants, des costumes confectionnés avec soin, des danses pleines de gaieté, de charme.

 

Un spectacle simple, sans fioriture, sans artifice, en plein air, à la lumière du soleil de Provence, sous les tilleuls et les marronniers qui bordent le temple de Diane...

Un spectacle harmonieux qui apporte douceur et réconfort...

 

Le blog :

http://rosemar.over-blog.com/2019/09/un-apres-midi-provencal.html

 

 

Vidéos :

 


Moyenne des avis sur cet article :  1.92/5   (13 votes)




Réagissez à l'article

12 réactions à cet article    


  • Bendidon ... voila l'Ankou ! Bendidon 11 juin 16:36

    ENFIN un article intéressant je commençais à désespérer de l’agora devenu mortellement ennuyeux

     smiley


    • sophie 11 juin 16:50

      @Bendidon
      oui, pourtant vous le squattez ?


    • rosemar rosemar 11 juin 19:59

      @Bendidon

      Vous n’êtes pas Provençal ?


    • Bendidon ... voila l'Ankou ! Bendidon 12 juin 09:09

      @sophie

      Ah bon ?

      11 juin 2021 :

      Bendidon UN SEUL commentaire

      La dénommée sophie CINQ commentaires

      Qui squatte ???

      Sinon qui aime bien squatte bien mais encore faut-il que les articles ne soient pas de la daube !


    • ysengrin ysengrin 11 juin 17:19

      la feria de nimes

      comment l’évoquer sans parler de corrida....impossible


      • @ysengrin

        Ah ! Sophie vous a piqué votre place de Numéro 2 ...dans les commentaires smiley


      • rosemar rosemar 11 juin 19:55

        @ysengrin

        La feria, ce n’est pas que la corrida : personnellement, je n’apprécie pas ce « spectacle »... on peut y voir aussi de magnifiques chevaux qui dansent, des groupes folkloriques...




      • @rosemar
        Je vois pas trop le rapport de mon com à Ysengrin (patrick McGoohan )en zavatar et votre réponse pour tenter de me taxer 2€ à propos d’une pube que de toute façon je ne visualise pas sur Agvx .

        Ps. ne répondez pas si vous l’gnorez .


      • ysengrin ysengrin 12 juin 04:14

        les chevaux dansent encore mieux devant le toro...


        • L'apostilleur L’apostilleur 18 juin 10:25

          @ l’auteur

          ...je suis née en Provence, du côté de Marseille.... Mon grand-père et ma grand-mère maternels appartenaient au monde paysan ...Mes racines sont donc provençales. Comment ne pas être attaché à cette terre du sud et à ses traditions ancestrales ? "

          Une réponse pour vous montrer que ce lien qui est la conséquence de votre naissance et des années d’enracinement vécues ici, n’est pas héréditaire. 

          Il est à cultiver intensément si vous souhaitez le transmettre..


          Voici un exemple qui illustre mon propos. 

          Mon père (et ses ancêtres pendant près de cinq siècles) est né à Marseille dans un quartier qui porte toujours son nom. La vie l’a conduit à le quitter avec son père. Plus tard nous avons ressenti son attachement très fort pour cette Provence qu’il nous a fait visiter sans jamais l’habiter.

          Il n’en fallait pas plus pour que ce lien s’estompe chez ses enfants ...

Ajouter une réaction

Pour réagir, identifiez-vous avec votre login / mot de passe, en haut à droite de cette page

Si vous n'avez pas de login / mot de passe, vous devez vous inscrire ici.


FAIRE UN DON



Publicité



Les thématiques de l'article


Palmarès



Publicité